Élections des gouverneurs et vice dans 14 provinces : la CENI attend la notification du Gouvernement avant la publication du calendrier (communiqué)

Catégorie
Image
Le président de la Ceni, Corneille Nanga présente la machine à voter au Quartier Général de la Centrale électorale
Le président de la Ceni, Corneille Nanga présente la machine à voter au Quartier Général de la Centrale électorale

Par G.T                             

La commission électorale nationale et indépendante (CENI) dit attendre la notification du Gouvernement avant l'élection des gouverneurs dans les " provinces à problèmes ".

Dans un communiqué publié ce 30 octobre, la CENI dément les rumeurs selon lesquelles elle aurait demandé 17 millions pour l'organisation de l'élection des Gouverneurs et vice-gouverneur dans 14 provinces.

" Les prévisions budgétaires relatives à l'organisation de l'élection des gouverneurs et vice-gouverneur dans les provinces à problème seront tributaires du nombre de province concernée et des réalités propres à chaque province", peut-on lire dans la même note.

Pour rappel, l'annonce de l'organisation imminente des élections avait été faite par le VPM de l'intérieur Daniel Aselo. Au total, 14 provinces sont concernées. Il s’agit notamment de Bas-Uele, Haut Lomami, Ituri (après la levée de l’Etat de siège), Kasaï-Central, Kasaï Oriental, Kinshasa (élection du Vice-Gouverneur), Kwango (Vice-Gouverneur), Lomami, Maindombe, Maniema, Mongala, Tanganyika, Tshopo.

Le VPM de l’intérieur avait souligné que depuis sa nomination par le Chef de l’Etat le 12 avril 2021, il a hérité d’une situation des crises persistantes qui bloquent le bon fonctionnement des institutions Provinciales. Des crises dûes aux vagues des motions de défiance, de censure et/ou pétition contre les Gouverneurs et Vice-Gouverneurs.