RDC: aux forceps, Denis Kadima prend la succession de Nangaa

Catégorie
Image
Denis Kadima [Photo d'illustration]
Denis Kadima [Photo d'illustration]

Denis Kadima Kazadi devient le nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

En attendant l'approbation du Président de la République Félix Tshisekedi, il a été entériné par l'Assemblée nationale sur base des conclusions transmises par 6 Confessions religieuses.

Et, ce n'est pas peu de dire que cet expert en matière électorale prend, aux forceps, la succession de Nangaa, tant son nom n'a fait l'unanimité ni au sein de la composante confessions religieuses ni entre acteurs politiques.

Dans la salle, lors de la plénière ayant validé le rapport de la Commission mixte, des scènes de protestation, à la limite de la bagarre, se sont produites parmi les députés nationaux.

Comme pour marquer le désaccord qui persiste ou persistait (c'est selon) quant à la désignation de nouveaux animateurs de la Centrale électorale. Conséquence: une fois de plus, la CENI sera dirigée par une personne non consensuelle.

Pour d'aucuns, cela augure déjà un processus électoral non crédible.

En fac-similé, la liste complète des dirigeants entérinés de la CENI.