Contentieux électoraux de la Mongala au Conseil d'État: l'ACAJ dénonce l'imposition du 1er Président Vundwawe pour diriger la chambre d'examen des requêtes en révision

Catégorie
Image
Me Georges Kapiamba, président national de l'ACAJ
Me Georges Kapiamba, président national de l'ACAJ

Par la rédaction

L'association congolaise congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) dénonce l'imposition du premier président du conseil d'État pour diriger la chambre chambre devant examiner les contentieux électoraux de la Mongala.

" Scandale au Conseil d’Etat, dans le contentieux portant sur les Gouverneur et vice-Gouverneur de la Mongala le Premier Président Vundwawe vient d’évincer maintenant le juge Jean-Louis Esambo, qui devait présider depuis samedi la chambre devant examiner les requêtes en révision. Il s’impose personnellement comme Président de ladite chambre", écrit l'ACAJ dans sa note parvenue à votre rédaction.

De son côté l’ACAJ dénonce ce qu’elle appelle « preuve de poursuite d’intérêts personnels dans le chef du Conseil au regard de cet acte ». « Le Président de l’ACAJ indique que le Premier Président Vundwawe ne peut plus siéger dans une affaire où il a eu déjà à donner des avis notamment par son visa préalable au prononcé et à travers sa lettre no 219/CE/CAB.PP/001/2022 du 31/05/2022 adressée au Président de la République au sujet du même dossier. ».

Par ailleurs, Me Georges Kapiamba demande au Premier Président Vundwawe de revenir sur sa décision pour sauver l’image de la Haute juridiction Admnistrative. 

Ci-dessous l'extrait de rôle

Photo