Coopération : Denis Kadima et Anthony Blinken discutent à huis clos sur le processus électoral en RDC

Catégorie
Image
Le secrétaire d'État américain Anthony Blinken et le président de la commission électorale nationale indépendante Denis Kadima
Le secrétaire d'État américain Anthony Blinken et le président de la commission électorale nationale indépendante Denis Kadima

Par la rédaction

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, s'est entretenu avec le secrétaire d'État américain Antony J. Blinken en visite en République démocratique du Congo du 9 au 10 août 2022.

Cet entretien s'est déroulé dans la concession Cortex dans la commune de Ngaliema où se tient une activité organisée par Internews.

A son arrivée, le secrétaire d'État américain dont le programme prévoyait la visite du projet Hackathon et le numéro un de la Centrale électorale accompagnés de la directrice adjointe d'Internews Noémie Kilembe ont visité les différents stands. Avant d'avoir un tête-à-tête en privé.

Dans le cadre de ce projet, 35 jeunes dont l'âge oscille entre 18 et 35 ans répartis en 5 groupes ont été mis à contribution durant deux jours pour proposer une solution numérique pour mieux vulgariser l'information électorale.

"Cette activité se déroule dans le cadre d'un projet financé par USAID ainsi que les coopérations suédoise et suisse. USAID a fourni à Internews un fonds supplémentaire pour promouvoir l'engagement citoyen à travers des informations exactes et fiables. Internews s'est appuyé sur un partenaire local Kinshasa Digital pour l'organiser. C'est un concours des jeunes qui vont devoir proposer des solutions numériques pouvant permettre de vulgariser encore mieux l'information électorale. Parce qu'au regard des échanges que nous avons eus avec des organisations de la société civile œuvrant dans le domaine des élections et des experts de la CENI, il ressort qu'il y a un problème crucial dans la vulgarisation de l'information électorale", a indiqué Noémie Kilembe, la coordinatrice de ce projet.

Et de conclure : " Le commun des mortels n'est pas suffisamment informé sur le processus électoral et sur des élections de manière générale. C'est de là que nous est venue l'idée de mettre des jeunes à contribution en nous proposant cette solution qui, nous l'espérons, va aider le processus électoral en terme d'information. Ils seront devant un jury composé des représentants de la société civile, des experts de la CENI ainsi que du ministère du Numérique qui vont sélectionner les deux meilleures propositions. Lesquelles seront primées : la première sera récompensée de 2500$ tandis que la seconde s'en tirera avec 1500$. Internews va appuyer Kinshasa Digital dans l'incubation de ces deux meilleurs projets".