Rapport de l'enquête sur les fonds alloués aux opérations électorales en RDC : le CREFDL frappé par l'étonnante similitude des observations émises par MIRU SYSTEM et la CENI

Catégorie
Image
Les agents électoraux expérimentent la machine à voter [Photo d'illustration]
Les agents électoraux expérimentent la machine à voter [Photo d'illustration]

Par Serge Mavungu 

Par le biais d'un communiqué de presse dont une copie est parvenue à la rédaction d'Opinion-info.cd, le CREFDL-Centre de Recherche en Finances Publiques et Développement Local- informe l'opinion qu'il 
a pris connaissance, à travers les médias et les réseaux sociaux, de la réaction que la CENI -Commission Électorale Nationale Indépendante- a réservée à son Rapport de contrôle citoyen sur les fonds alloués aux opérations électorales en RDC -République démocratique du Congo-.

Le CREFDL se réjouit de la sortie médiatique de la CENI, renseigne ce communiqué, expression de la redevabilité et de la responsabilité que les autorités sont appelées à assumer, dans la gestion des fonds publics.
Cependant, en comparant les observations contenues dans le courrier que MIRU SYSTEM a adressé au CREFDL, le 22 jarnvier dernier, avec celles de la CENI, publiées le 1er février 2024, l'équipe du CREFDL est frappée par l'étonnante similitude de leur style et de leur ligne de défense. 

"Tout porterait à croire que les observations de MIRU SYSTEM et celles de la CENI sont l'œuvre d'un même auteur, ou de deux auteurs apportant des réponses concertées aux critiques spécifiques adressées à l'un et à l'autre, sur l'utilisation des fonds publics. Cette impression de collusion entre l'autorité contractante, la CENI, et le fournisseur, MIRU SYSTEM, n'est de nature ni à clarifier les motivations de leur mépris de la législation
relative à la passation des marchés publics, ni à rassurer le contribuable congolais", révèle ce communiqué.

Quoi qu'il en soit, indique-t-on, le CREFDL a pris acte des observations apparemment convenues entre MIRU SYSTEM et la CENI, mais il n'y a pas trouvé matière à revoir le contenu de son Rapport final de contrôle
citoyen, publié le 15 janvier dernier. Bien plus, le CREFDL envisage de publier ces observations en annexe de son Rapport final, sur son site Internet, dans les prochaines heures.

Le CREFDL encourage le contrôle de la CENI, annoncé par l'Inspection générale des Finances, et
souhaite qu'un rapport global de cette mission soit rapidement publié. Le contrôle citoyen des fonds alloués aux élections se poursuivra, conformément au cadre légal en la matière, en RDC, et aux standards de bonnes pratiques en matière de discipline budgétaire, et de transparence dans la gestion des fonds publics.

À cet effet, la CENI est invitée à faire preuve d'ouverture et de transparence, pour permettre à la RDC d'améliorer encore sa cotation, lors des prochaines évaluations PFA.

Étiquettes
Mercredi 7 février 2024 - 16:53