Décès suspect autour du vaccin: le ministre de santé ouvre des enquêtes et appelle au calme

Catégorie
Image
Jean-Jacques Mbungani
Jean-Jacques Mbungani

Par Edmond Izuba

En réaction à la déclaration de Me Francis Kalombo, avocat conseil du sieur Jeanpi Bolakisa, décédé après avoir pris son vaccin à l'hôpital Diamant, le ministre de la santé publique joue au sapeur pompier. Dans un communiqué rendu public ce lundi dans la soirée, Dr Jean-Jacques Mbungani précise que les enquêtes préliminaires ne lient pas directement cette disparition intervenue deux jours après au vaccin administré le 03 juillet.

«La manifestation de tout autre effet secondaire après la vaccination, implique des recherches approfondies autour du cas. C'est ainsi que le ministère de la santé publique, hygiène et prévention est à pied d'œuvre depuis l'annonce de cet incident malheureux», note le ministre Mbungani dans ce document.

D'après lui, les conclusions du rapport final sont attendues incessamment grâce aux investigations par leurs services, le groupe d'experts composé d'éminents professeurs d'université et de spécialisation en la matière est déjà mobilisé quand à ce.

Dans la vidéo postée sur son compte twitter, Me Francis Kalombo précisait que  bien avant de se rendre à l'âme, son client Jeanpi BOLAKISA n’avait aucun problème de santé.

« J'ai le regret de vous annoncer le décès de notre frère Jeanpi BOLAKISA. Après avoir été vacciné à la clinique Diamant (Chadox dk cov-19) à Kinshasa, ce samedi 03/07/2021, il a eu un malaise le soir et a succombé le dimanche soir 04/07/2021. Paix à son âme!!! », peut-on lire sur son compte.  

Consterné par cette triste nouvelle, Francis Kalombo rassurait que bientôt les démarches seront entamées pour que la justice soit dite.