Journée Africaine de la lutte contre la corruption: « Cette pratique est l’un des plus grands maux à combattre… », Coordonnateur de l’APLC

Catégorie
Image
corruption-au-congo.
corruption-au-congo.

Par Gratis Makabi

Le continent noir a célébré, ce lundi 12 juillet, la journée Africaine  de la lutte contre la corruption.  «  Communautés économiques régionales (CER) : Acteurs essentiels de la mise en œuvre de la Convention de l’Union Africaine sur a prévention et la lutte contre la corruption », tel est le thème choisi pour cette année.

 

À cette occasion, le Coordonnateur de l'Agence de Prévention et le Lutte contre la Corruption (APLC), Thierry Mbulamoko, a fait savoir que la corruption est l'un des plus grands maux de cette génération qu’il faut combattre par le moyen de politiques efficaces et par des actions de prévention, de détection et de répression.

« C'est un acte, un comportement, une mentalité qui mine les objectifs de réduction de la pauvreté et de développement durable de notre pays et de notre continent. Elle a un impact négatif disproportionné sur les pauvres mais aussi sur le climat des affaires et l’intégration économique du continent africain », a-t-il indiqué dans son message.

Et le Coordonnateur de l'APLC de poursuivre : « si le processus d’intégration économique régional et du continent implique la prise en compte de la lutte contre la corruption et le blanchiment de capitaux, et sans préjudice des autres dispositions de la Convention de l’UA sur la prévention et la lutte contre la corruption, il nous semble opportun de souligner l’importance de la prévention des pratiques de corruption dans les transactions commerciales, le rapatriement des fonds volés ou acquis de façon illégale dans les pays d’origine, ou encore la coopération internationale en matière pénale ».

L'Agence de Prévention et le Lutte contre la Corruption a été créée en mars 2020 sur le plan national et en 2021 sur le plan continental par Félix Tshisekedi, Président de la RDC également Président de l'Union Africaine.

Elle a pour principale mission de définir et mettre en œuvre tout programme permettant de détecter les agissements susceptibles d’être considérés comme relevant de la corruption ou d’une infraction y assimilée ; de mener toutes études et diligenter des enquêtes

nécessaires; mais également de provoquer des poursuites pour faire sanctionner toute personne ou groupe ou organisations, organismes, entreprises ou autres services impliqués dans des actes de corruption, blanchiment des capitaux et des faits assimilés.

Étiquettes