RDC: Focus sur "Aire de femmes", l'Asbl de droit belge milite pour le bien-être de la femme et de la jeune fille

Catégorie
Image
L'équipe de "Aire de femmes" échange avec la presse.Roger Katembwe de Espace Vital a rehaussé de sa présence cette activité
L'équipe de "Aire de femmes" échange avec la presse.Roger Katembwe de Espace Vital a rehaussé de sa présence cette activité

Par Serge Mavungu

L'organisation non gouvernementale de droit belge “Aire de femmes” a, devant la presse, présenté ses activités en République démocratique du Congo (RDC), durant la période 2020-2021 et en même temps dévoilé ses objectifs.

À en croire la présidente de “Aire de femmes”, Louise Ngandu, la structure créée en juin 2014 s'occupe essentiellement de la femme et de la jeune fille.

En 2014, a t-elle dit, au cours d'un séjour en RDC, et partant des données récoltées auprès des structures locales s'occupant de la femme et de la jeune fille, “Aire de femme” a jugé bon vue son  expertise, de contribuer à leur efficacité et à leur efficience afin qu'elles parviennent à leurs objectifs.

"Aire de femmes” entend ainsi participer à la concrétisation de la résolution 1325 des Nations-Unies en organisant les femmes et les jeunes filles à la base", a-t-elle indiqué.

Et de souligner : " Aire de femmes, c'est aussi de plaidoyer pour qu'au niveau politique soit prise des mesures qui puissent impacter positivement la situation de la femme et de la jeune fille".

En terme d'activité sur le sol congolais, Louise Ngandu s'est dite satisfaite du bilan à mi-parcours.

Pour étayer sa thèse, elle a énuméré quelques actions menées au niveau du grand Kasaï, à Kinshasa et ailleurs.

" Il suffit de croiser en cours de route une fille, hier victime de viol mais aujourd'hui avec un sourire qui ne le quitte pas, il y a de quoi de se réjouir", a-t-elle révélé.

Présent à cette activité, Roger Katembwe de l'Espace Vital a fait savoir à la presse que les objectifs de Aire de femmes et les leurs se convergent, c'est dans ce cadre qu'un partenariat a été scellé.

Pour ce faire, Espace Vital fait un véritable coaching avec les associations à la base qui n'ont pas pignon sur rue et qui n'avaient pas espoir un jour de mener de grands projets et autres actions ainsi, pour leur permettre à croire à leur valeur.

Comme toute organisation bien structurée, le secrétariat général de Aire de femmes est occupé par Nicole Katanga et la vice-présidente par Anne Monseu.