Entérinement de Denis Kadima: l'ECC quitte la barque et appelle les acteurs politiques à privilégier l'intérêt supérieur de la Nation

Catégorie
Image
Révérend Docteur André Bokundoa, Président national et Représentant légal de l'Eglise du Christ au Congo (ECC) Bokundoa et le Cardinal de l'Eglise catholique,  Fridolin Ambongo Besungu [Photo d'illustration]
Révérend Docteur André Bokundoa, Président national et Représentant légal de l'Eglise du Christ au Congo (ECC) Bokundoa et le Cardinal de l'Eglise catholique, Fridolin Ambongo Besungu [Photo d'illustration]

Par Serge Mavungu

L'église du Christ au Congo, ( ECC)  décide la rupture avec les six confessions religieuses signataires du procès verbal de désignation du président de la commission électorale nationale et indépendante ( CENI). Cette annonce a été faite à l'issue de la 58 ème  session du comité exécutif National extraordinaire tenue à la cathédrale du premier centenaire protestant du 25 au 27 octobre 2021.

Cette affaire de l'entérinement de Denis Kadima est aujourd'hui  considérée comme "la goutte qui a fait déborder le vase".

Dans leur déclaration, l'ECC interpelle les filles et fils acteurs politiques et celles et ceux œuvrant dans d'autres secteurs de la vie, de veiller au strict respect de l'éthique protestante basée sur la vérité, la justice, la vérité, l'intégrité et le travail bien fait.

Car, poursuit-elle, ils sont sel de la terre et lumière du monde selon Matthieu 5: 13 et 15.

L'ECC interpelle tous les acteurs politiques à dépasser leurs sentiments d'appartenance politique et/ ou tribale en privilégiant intérêt supérieur de la Nation.