Kasaï-Tshikapa : Célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA à Tshikapa, le PNMLS dresse un tableau sombre

Catégorie
Image
Célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA à Tshikapa
Célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA à Tshikapa

Par Ram's Kitamba 

La journée mondiale de lutte contre le SIDA " JMS " est célébrée chaque le 1er décembre.

Pour des raisons d'ordre organisationnelle, au Kasaï, les activités autour de cette date ont eu lieu mardi 07 décembre sous le haut patronage du gouverneur de province Dieudonné Pieme et président du conseil provincial de lutte contre le VIH/SIDA ( CPMLS ), au parking de Kinshasa dans la commune de Dibumba 2 à Tshikapa, chef-lieu de la province.

Cette journée a été célébrée sous le thème proposé pour cette 33 ème édition JMS 2021 en conformité avec la vision de l'ONUSIDA , " la Réduction des inégalités et de l'amélioration de la couverture TARV pédiatrique" et comme thème national " Mettre fin aux inégalités et de s'engager sur la bonne voie pour mettre fin au SIDA d'ici 2030 " et elle est donc consacrée à la sensibilisation sur la la pandémie du SIDA et elle l'offre aux populations du monde entier en général et de la RDC en particulier une occasion de s'unir dans la lutte contre le VIH/SIDA.

Philippe Malu secrétaire exécutif provincial du PNMLS Kasaï a.i a, dans son allocution, souligné que malgré les grands progrès réalisés, la crise liée au SIDA reste d'actualité, 1,7 millions de personnes sont infectées par cette virus de l'immunodéficience humaine, chaque année en Afrique et quelques 690 000 en meurent.

Les inégalités font que leurs droit demeurent les plus touchés .

Malu Philippe a, avec un coeur étreint d'émotion et rempli de compassion, présenté un état de lieu sur le VIH/SIDA, cette pandémie qui décime des populations.

En RDC, a-t-il souligné, le taux de prévalence est de 1,2% chez la population âgée de 15-49 ans, la prévalence VIH est de 2,8% parmi les femmes enceintes fréquentant les services de CPN.

Ce rapport révèle que la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï a une prévalence de 6,12% tandis que la cité d'Ilebo, site rural, en dispose de 3,11%, ce qui fait une moyenne de 4,54%, c'est ainsi que d'après cette enquête la province du Kasaï continue à être compté parmi celles ayant encore une prévalence élevée et de ce fait occupe la troisième place après Ituri avec 5,65% et Bas-uele avec 4,65%.