Sud-Kivu : près de 5000 jeunes rejoignent les FARDC

Catégorie
Image
Une patrouille de l’armée congolaise rentrant à Beni après une embuscade qui a coûté la vie à leur colonel, le 2 janvier 2014. [Photo d’illustration]
Une patrouille de l’armée congolaise rentrant à Beni après une embuscade qui a coûté la vie à leur colonel, le 2 janvier 2014. [Photo d’illustration]

Par Gratis Makabi

Plusieurs jeunes filles et garçons, venus de différents territoires de la province du Sud-Kivu se sont enrôlés dans dans les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), pour lutter contre l'insécurité qui sévit dans la partie Est du pays.

D'après nos confrères de 7sur7cd, près de 5000 jeunes de moins de 40ans se sont dits prêts à défendre le territoire national sous le drapeau, lors d'une parade organisée, le mardi 22 novembre 2022 par 33ème région militaire.

Le numéro un des FARDC au Sud-Kivu, le général Yav Avula a fait savoir que ces nouvelles recrues seront envoyées dans différents camps de formation militaire à travers le pays.

De sa part, le gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi s'est dit satisfait de voir un nombre important de jeunes répondre à l'appel du chef de l'État et rassure que les dispositions sont prises sur la programmation du départ pour la formation militaire de ces jeunes.

Dans son adresse à la nation du jeudi 03 novembre dernier, le Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a exhorté le chef d'état-major de réactiver les centres de recrutement des militaires dans toutes les 26 provinces du pays, pour permettre aux citoyens d'être suffisamment formés afin de défendre l'intégralité du territoire national.

Étiquettes