Insécurité dans l'Est de la RDC : le retrait des terroristes du M23/RDF n'est qu'une diversion ( FARDC)

Catégorie
Image
Constant ndima
Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Lieutenant-Général Constant Ndima [photo d'illustration]

Par Fadi Lendo

Pendant que la communauté internationale , les organisations régionales et sous régionales attendent que l'armée rwandaise, qui combat aux côtés de ses marionnettes le M23, arrête d'opérer sur le sol congolais, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) alertent sur le fait que le retrait des certaines localités annoncé par les terroristes du M23/RDF ne constitue en réalité qu'une diversion.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 24 mars 2022, l'armée congolaise porte à la connaissance de l'opinion tant nationale qu'internationale qu'en lieu et place de respecter le cessez-le-feu et le retrait de leurs supplétifs jusqu'au mont- Sabinyo , comme le prévoient les différents accords des chefs d'États , les terroristes s'illustrent par des semblants de retrait.

Les FARDC soulignent également que la présence et le renforcement de leurs effectifs en hommes et matériels, demeurent signalés dans plusieurs localités des terroristes de Masisi , Rutshuru et Nyiragongo , notamment à Kishishe, Bambo, Karenga et Kibumba.

" Plus cyniques , tel que ressorti dans leur propre communiqué du 22 mars 2023, ils refusent de se retirer de Kitshanga en le subordonnant à la négociation préalable avec le gouvernement" dit l'armée.

Vendredi 24 mars 2023 - 18:05