Guerre en RDC : en appui au M23, l'armée rwandaise utilise des missiles sol-air contre les aéronefs et drones de la RDC et de la Monusco (Rapport ONU) 

Catégorie
Image
Le Président rwandais Paul Kagame en tenue militaire en train de diriger une parade militaire [Photo d'illustration]
Le Président rwandais Paul Kagame en tenue militaire en train de diriger une parade militaire [Photo d'illustration]

Par Stentor

La guerre dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) est à deux doigts de son paroxysme. D'après un rapport confidentiel de l'Organisation des Nations-Unies (ONU) exploité par le journal français Lemonde, dans sa livraison de ce lundi 12 février, l'armée rwandaise/RDF utilise désormais des missiles sol-air contre les aéronefs et les drones de la RDC et de la Monusco, tirés depuis un véhicule blindé.

L'ONU précise dans ce rapport que l'engin, qui a visé sans l'atteindre un drone d'observation de l'ONU, serait parti d'un véhicule blindé situé dans une zone contrôlée par le M23. 

"Sur les deux photographies aériennes jointes au rapport, on peut voir un véhicule blindé à 6 roues avec, déployé sur son toit, un système de radar et de lance-missiles. Elles ont été prises à environ 70 km au Nord de Goma, au Nord du territoire de Rutshuru, par le drone qui a été visé par le missile.", renseigne ce rapport onusien.

Entre-temps, les bombes ne cessent de tomber sur le sol congolais causant des dégâts énormes. La semaine dernière, les rebelles M23 ont lancé des bombes mortier 120 sur le village Mweso à Goma, faisant 19 morts et 27 blessés. La nuit de ce lundi, d'autres bombes sont tombées à Sake, une localité du territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu.

Lundi 12 février 2024 - 16:27