Nyiragongo : un militaire se fait tuer par manque de professionnalisme, panique à Buhene 

Catégorie
Image
Les militaires des FARDC lors des opérations de traque des miliciens Kamuena Nsapu [Photo d'illustration]
Les militaires des FARDC lors des opérations de traque des miliciens Kamuena Nsapu [Photo d'illustration]

Par Stella Ungaro

La situation est très confuse à Buhene, dans le groupement Munigi, à Nyirangongo dans le Nord Kivu, depuis les petites heures de la matinée de ce 16 avril 2022.  

Des coups de balles se font entendre dans la région. D'après nos sources sur place, c'est un élément des FARDC qui est à l'origine de ces coups de balles qui ont alerté les jeunes leaders de Buhene. Ceux-ci n'ont pas eu d'autres choix que de l'abattre. Son arme a été emportée.

D'après les premières informations recueillies, il avait été mandaté pour procéder à l'arrestation d'un jeune homme. En l'absence du présumé coupable, c'est la mère de ce dernier qui a été mis aux arrêts.

Cette façon de faire a fort déplu aux jeunes leaders de la communauté locale qui s'en sont pris à cet élément des FARDC.

Le bilan fait état d'un mort, le militaire lynché, un blessé et quelques arrestations.

Cette situation a paralysé les activités socio-économiques.

Sur l’axe Vision 20-20-Bon Voyage (Kihisi), la circulation est momentanément suspendue suite à cette situation. Des éléments de la police nationale congolaise (PNC) sont visibles dans plusieurs points chauds de cette partie du territoire de Nyiragongo.

Étiquettes