Incursion de l'armée rwandaise sur le sol Congolais : "humiliation", le Gouvernement appelé à fournir des explications, Vincent Karega rejette les accusations des FARDC !

Catégorie
Image
Vincent Karega, l'ambassadeur du Rwanda en République Démocratique du Congo
Vincent Karega, l'ambassadeur du Rwanda en République Démocratique du Congo

Par la rédaction

Les voix se lèvent en RDC après l'incursion de l'armée rwandaise dans le territoire de Kibumba au Nord-Kivu. Les explications apportées par le porte-parole des FARC ne semblent pas calmer la tension au niveau de la classe politique congolaise.

En RDC, l'incursion est perçue comme une humiliation. Sur ce, plusieurs acteurs estiment que le Gouvernement de la République devrait, officiellement, s'exprimer pour mettre fin à la polémique.

" En vertu de l'obligation de redevabilité, le Gouvernement se ferait le devoir de fournir des plus amples explications sur le comportement inouï et l'attitude étrange du partenaire économique, le Rwanda, qui ne cesse de s'illustrer par des incursions militaires à ciel ouvert", réagit Serge Kadima Luabeya, ancien président de la ligue des jeunes du PPRD.

Indignée, la sénatrice Francine Muyumba, fidèle à la plateforme politique de Joseph Kabila, estime que le Gouvernement congolais devrait plutôt exiger les explications du Gouvernement rwandais.

Et de son côté, Jean-Claude Katende  très déçu après cette nouvelle laisse entendre ce qui suit : " Tant que nous n’apprendrons pas à discuter sans arme à la main, sans violence verbale, des questions d'intérêt national, notre démocratie tournera toujours en rond."

Sans tarder, l'ambassadeur du Rwanda en RDC contredit la version FARDC sur les évènements de ce matin. "Faux et archi-faux. Les  soldats rwandais ne violent et ne pillent jamais car les conséquences/sanctions sont extrêmement lourdes. Cherchons les faits et non les rumeurs".