RDC: 61 ans après, la Belgique restitue les restes de Lumumba

Catégorie
Image
Hommages à Patrice Emery Lumumba par les autorités belges et congolaises, lundi 20 juin à Bruxelles
Hommages à Patrice Emery Lumumba par les autorités belges et congolaises, lundi 20 juin à Bruxelles

Par Gabin K.

Le fait est hautement symbolique et d'une valeur inconsidérable. Patrice-Emery Lumumba, ce héros de l'indépendance de l'actuelle RDC, va pouvoir reposer en paix sous la terre de cette nation pour laquelle il a accepté le sacrifice suprême. Sa dépouille a officiellement été restituée à son pays, le Congo, par le biais de sa famille.

A cet effet, une cérémonie solennelle a été organisée ce lundi 20 juin 2022 au Palais d'Egmont en présence des fils Lumumba, notamment Juliana, Rolland et François. 

Ils ont tous les trois été reçus par le Roi des Belges, Philippe, pour une autre cérémonie privée au cours de laquelle il leur a été remise la dent de leur père, retrouvée en 2016 dans les affaires d'un militaire belge.

A la suite de cette séquence privée, la famille Lumumba, les Premiers ministres Belge et Congolais ainsi que d'autres officiels se sont recueillis devant la dépouille de Patrice-Emery Lumumba. Puis, la dépouille et tout le cortège ont mis le cap vers l'ambassade de la RDC à Bruxelles afin de formaliser le rapatriement des restes du héros Lumumba en terres congolaises.

L'occasion faisant le larron, le Premier ministre belge Alexandre De Croo a tenu à répondre, de la plus belle des manières, à une vive polémique alimentée lors de la très récente visite du Roi des Belges, Philippe, en RDC. Et ce, en réitérant les excuses du gouvernement Belge pour son implication dans l'assassinat de Lumumba en janvier 1961. 

"Je souhaiterais ici en présence de sa famille réitérer les excuses du gouvernement belge pour la manière dont il a pesé à l’époque sur la décision de mettre fin au jour du 1er PM du pays", a déclaré DeCroo lors de la cérémonie de restitution de la dent du principal leader du mouvement de l'indépendance congolaise dans les années 60.

Le PM belge a en outre rappelé que les excuses de la Belgique ont été faites il y a 20 ans par le ministre des Affaires étrangères. Ce jour, il les a "clairement réitérées".