Uhuru Kenyatta à la Monusco : “les congolais sont tués innocemment...On leur impose la guerre”

Catégorie
Image
l'Ex-président du Kenya Uhuru Kenyatta intervenant sur la Radio onusienne en RDC
l'Ex-président du Kenya Uhuru Kenyatta intervenant sur la Radio onusienne en RDC

Par la Rédaction

Uhuru Kenyatta, ancien président du Kenya désigné facilitateur dû processus de Nairobi par la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), séjourne à Kinshasa depuis dimanche 13 novembre. Dans une interview exclusive accordée à Radio Okapi, Uhuru Kenyatta appelle tous les Congolais au patriotisme et les groupes armés, à déposer les armes pour une paix durable.

L’ex-président kenyan appelle les Congolais à l’unité :

« Mes frères et sœurs Congolais, je voudrais vous dire ceci : il y a ceux qui viennent d’ailleurs pour vous diviser. Mais ils ne vous divisent pas parce qu’ils vous aiment. Ils vous divisent pour leurs intérêts qu’ils cherchent dans votre pays. C’est la responsabilité de tout Congolais ».

Pour lui, les Congolais doivent plus que jamais développer le patriotisme, vivre et travailler ensemble.

Uhuru Kenyatta exhorte ainsi tous les combattants des groupes armés à déposer les armes :

« Sachez que les armes ne font seulement des victimes. Elles ne peuvent jamais vous amener le développement et la richesse ».

« Nous sommes ici par ce que nous sommes aussi consternés par ce qui se passe dans le pays. Les Congolais sont tués innocemment. On leur impose la guerre. Nous sommes là pour échanger avec le gouvernement et avec les Congolais pour voir comment nous pouvons ramener la paix dans le pays et amener la solidarité entre les différentes communautés et ethnies », a expliqué Uhuru Kenyatta.  

Il a rencontré notamment le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi et la Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, pour réfléchir ensemble sur comment ramener la paix dans l’est de la RDC.

D’autres rencontres sont prévues notamment les présidents de deux chambres du parlement congolais, ainsi des membres de la société civile.

Ballet diplomatique

Avant l’ancien chef de l’Eta kenyan, Kinshasa a accueilli ce week end deux chefs d'Etats en exercice. Il s’agit de Jöao Lourenço d’Angola, médiateur désigné par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et de l’Union africaine (UA) pour la désescalade entre la RDC et le Rwanda, et de Umaro Sissoko Umbalo de Guinée Bissau. 

Principal motif de leurs visites : venir à bout de l'insécurité dans la partie Est de la RDC par l'éradication de tous les groupes armés dont les terroristes du M23 et des ADF.

Étiquettes