Dossier 3,3 milliards : la Banque centrale du Congo confirme l'encaissement de 1,5 milliards du FMI à la base de l'augmentation de réserves de change ! [Document]

Catégorie
Image
Mme Malangu Kabedi, Gouverneure de la Banque centrale du Congo
Mme Malangu Kabedi, Gouverneure de la Banque centrale du Congo

Par Stella Ungaro

D’après le communiqué de la Banque Centrale du Congo, du 21 septembre 2021 dont une copie est parvenue à la rédaction d’Opinion-info.cd, les réserves de change de la RDC se sont situées à 3.356,76 millions de dollars américains au 17 septembre 2021 contre 708, 89 millions de dollars en décembre 2020, ce qui a porté la couverture d’importation des biens et services à 3 mois.

Cette évolution est justifiée par Madame Malangu Kabedi, Gouverneure la BCC, entre autre par l’encaissement de l’allocation des Droits de Tirage Spéciaux du FMI équivalent à 1,5 milliards au 17 septembre 2021 alors que les réserves étaient déjà en tendance haussière depuis avril 2021.

Pour la Gouverneure de la BCC, cet encaissement fait suite à la décision du G20 par l’entremise du Conseil d’Administration du FMI de procéder à l’augmentation des allocations des DTS dans le contexte de lutte contre les effets néfastes contre la pandémie de Covid-19, pour tous les pays membres du FMI.

Autres facteurs explicatifs: les opérations habituelles de la BCC sur le marché de change pour acheter des devises et racheter les recettes fiscales en devises, l’encaissement du financement du FMI au titre de la Facilité Élargie du Crédit (FEC), relatif à la mise en œuvre du programme du Gouvernement.

Cependant la Gouverneure de la BCC a relevé que ces réserves de change soutiennent la résilience économique d’un pays dans la mesure où elles permettent d’assurer la riposte en cas de choc contre la monnaie nationale en vue de préserver la stabilité de celle-ci. Il est donc impérieux qu’elles soient suffisamment élevées et couvrent au minimum 3 mois d’importations des biens et services.

 

COMMUNIQUE DE LA BCC