Baisse de prix des produits surgelés : par manque de moyens logistiques, la RDC peine à pêcher dans les eaux namibiennes !

Catégorie
Image
Le poison chinchard dans les eaux namibiennes
Le poison chinchard dans les eaux namibiennes

Par la Rédaction

La RDC peine à pêcher les poissons Namibiens.

Le dysfonctionnement dans l’équipe gouvernementale de Sama Lukonde fait courir à la RDC, le risque de perdre son quota des poissons de l’ordre de 27 milles tonne dans les eaux Namibiennes.

Ce malaise fait suite au constat amer d’une mégestion qui ne dit pas son nom au sein du gouvernement Sama Lukonde, d’après certains observateurs.

Des révélations ont mis en lumière l'engagement pris récemment par le ministre de l'économie nationale  pour l'achat des poissons à un montant de plus de 6 millions USD au nom du gouvernement  congolais, avec l'état  Namibien de l’ordre de 27.000 tonnes des poissons.

Une décision prise à l'insu du ministre de tutelle, ministre de Pêche  et Elevage , Adrien Bokele Djema, sensé engager la RDC dans cet accord, car il s’agit de ses attributions.

Selon une source proche du ministère de pêche et élevage , le ministre  ne reconnaît pas avoir pris l'engagement avec quiconque à l'étranger dans le cadre de la pêche maritime . "Ce montant de 7 millions USD pourriez servir au pays l'achat des bateaux de pêche.

On s'approche vers la fin de l'année, la population  attend la concrétisation  de la promesse du chef de l'état  Félix Antoine Tshisekedi de faire manger le congolais à leur faim", a-t-elle confié.

La même source indique que  le ministre de Pêche et Elevage serait aussi surpris de constater que son collègue de l'économie nationale négocie les marchés qui sont dans ses attributions, sans le consulter au préalable.

il sied de noter que la RDC n'arrive pas à entamer la pêche dans les eaux Namibiennes alors qu'elle dispose depuis fin septembre  d'un quota de 27.000 tonnes dont le délai prend fin au mois de décembre et les quantités non pêchées , seront perdues, faute de moyens logistiques.