Persistance des doublons dans le fichier paie des fonctionnaires de l'État: le MinEtat du Budget sollicite l’audit du contrat signé en 2013 avec un prestataire privé !

Catégorie
Image
Le ministre d'État en charge du budget, Aimé Boji Sangara
Le ministre d'État en charge du budget, Aimé Boji Sangara

Par Serge Mavungu

La problématique du fichier paie des fonctionnaires et agents de l’Etat a constitué l'un des points abordés lors de la vingt-septième réunion du conseil des ministres.

Le ministre d’Etat, ministre du Budget, Aimé Boji Sangara, a indiqué que le contrôle initié par le Service Informatique du Secrétariat Général au Budget, sur un champ limité, atteste l’existence de 49 591 cas de doublons sur noms, post-noms, matricules, d’un impact de 4,3 milliards de CDF; de 357 cas de doublons parfaits, d’un impact de 75,7 millions de CDF ; de 14 cas de doublons malicieux, d’un impact de 4 millions de CDF.
Face à cette situation, Aimé Boji a estimé qu’il était nécessaire de procéder à un audit du système actuel de prise en charge de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat provenant d’un contrat signé en 2013 avec 
un prestataire privé. 

Cependant, a constaté le ministre d'État, ministre du Budget, ledit contrat n’a pas suivi la procédure prévue par la Loi relative aux Marchés Publics. 

"Plusieurs clauses de ce contrat sont
délibérément violées dans la pratique.
Le ministre du Budget a proposé de commettre un Cabinet d’audit de renom sur 
le dossier avant d’arrêter les mesures d’assainissement à soumettre à la sanction 
du Gouvernement, et ce, en usant de la procédure légale de passation de marché 
la plus rapide", renseigne le compte rendu de la vingt-septième réunion du conseil des ministres.

Après débat et délibérations, le Conseil a adopté ce dossier.

Il sied de noter que tous ces listings de toutes ces anomalies seront transmis au Vice-Premier Ministre, Ministre de la fonction publique, de la modernisation de l’administration et de l’innovation de la fonction publique, qui en suite procédera au nettoyage de tous les doublons et ce, avant la signature d’un arrêté interministériel entre les Ministères du Budget, celui des Finances ainsi que celui de la Fonction Publique en vue d’aboutir à une approche globale quant à ce.