Économie : le VPM Vital Kamerhe au four et au moulin pour baisser le prix du ciment gris et protéger l'industrie locale

Catégorie
Image
Vital Kamerhe, président de l'UNC et membre de la plateforme “Pacte pour un Congo Retrouvé”
Vital Kamerhe, président de l'UNC et membre de la plateforme “Pacte pour un Congo Retrouvé”

Par Fadi Lendo
Face à la hausse du prix de ciment gris sur le marché rd-congolais, passé de 9 à 13 USD à Kinshasa, le Vice-premier ministre, ministre en charge de l'Économie nationale, Vital Kamerhe, a tenu une réunion, le vendredi 09 février, avec les directeurs généraux de CIMCO, de la CILU et de PPC, les plus grands producteurs et distributeurs de ciment gris dans le partie Ouest du pays.

Au cours de cette rencontre, les producteurs et distributeurs ont fait savoir au patron de l'Économie nationale congolaise, que les  différents facteurs qui ont favorisé cette hausse spectaculaire du prix de ciment, sont, notamment, la reprise de la TVA sur la vente de ciment, l'augmentation de la taxe foncière et l'introduction de la taxe d'estampillage dans la province du Kongo-Central.

A cela  s'ajoute, ont-ils évoqué, la multiplication des factures de la SNEL et la hausse du prix de l'électricité, ainsi que l'augmentation du prix de quelques produits connexes, tels que le charbon, sans oublier les taxes liées au ministère de la Santé, qui sont également passées de 6 à 25% , voire de 0 à 25% selon endroit.

A les en croire, cette situation rend la production locale moins compétitive sur le marché; car, elle occasionne l'entrée frauduleuse du ciment en provenance de l'Angola et de Congo-Brazzaville.

A l'issue de cet entretien, le VPM Vital Kamerhe a promis de s'impliquer personnellement, et de ne ménager aucun effort, pour que la solution soit trouvée, afin que le prix unitaire du sac de ciment gris soit rapidement revu à la baisse, d'une part, et, de l'autre, que l'industrie locale soit protégée.

Samedi 10 février 2024 - 15:59