Agression rwandaise : Enfin la France condamne le soutien du Rwanda aux terroristes du M23

Catégorie
Image
Félix Tshisekedi et Emmanuel Macron rencontre à l'Elysée
Le président congolais, Félix Tshisekedi et son homologue français, Emmanuel Macron à l'Elysée

Par Serge Mavungu

La République Française a, par le truchement de son Ministère des Affaires Étrangères, condamné le soutien que le Rwanda apporte au groupe terroriste M23 et demande que les processus de Luanda et de Nairobi puissent être intégralement mis en œuvre

Cette réaction du Quai d'Orsay fait suite aux déclarations du peuple congolais notamment celle du Docteur Denis Mukwege.

Le prix Nobel de la paix congolais, le docteur Denis Mukwenge a , au cours d'une interview accordée à la télévision France 24 lundi 12 décembre 2022 dernier, indiqué que la situation dans l'Est de la République Démocratique du Congo est la première crise internationale à être négligée.

" En RDC aujourd'hui, il n'y a pas une diplomatie internationale. Tout ce qui se passe en République Démocratique du Congo aurait déjà entraîné à ce qu'il y ait des sanctions. Il y a des outils juridiques qui existent. Il y a la résolution 26-41. Résolution qui fait couler beaucoup d'encres...qui dit clairement que tout pays ou organisation qui peut soutenir les groupes armés dans la région de Grands Lacs devrait subir une sanction" a dit Denis Mukwenge.

Avant de s'interroger : "Où en sommes- nous avec ces sanctions ? Pourquoi nous avons des résolutions ? Pourquoi avons nous le droit international ? Et pourquoi nous ne devons pas l'appliquer lorsqu'il s'agit de la RDC....comme par exemple en Ukraine?"

Denis Mukwenge a déclaré d'un ton ferme que la crise en RDC est extrêmement critique aujourd'hui et qu'on pouvait en parler sans le risque de se faire contredire. 

" La crise humanitaire et sécuritaire sans précédent depuis 25 ans. Six millions des personnes ont trouvé la mort dans cette crise. C'est le conflit le plus meurtrier après la seconde guerre mondiale" a déclaré le prix Nobel Congolais.

Et d'ajouter :"Aujourd'hui, on compte plus de cinq millions des personnes sans abri. Des déplacés internes sans compter les femmes victimes des viols".

Denis Mukwenge a , en outre , déclaré que la RDC est dans une crise existentielle où le risque est la balkanisation .  

Denis Mukwenge a déclaré qu' il existe à présent 120 groupes armés dans l'Est parce que l'autorité de l'État n'est pas présente dans la plupart de ces endroits d'où les massacres se font de façon quotidienne.

Le prix Nobel de la paix a félicité la ministre de la justice Rose Mutombo par rapport à la démarche de la création du tribunal spécial pour les crimes commis car ,c'est depuis 10 ans la RDC plaide pour une justice transactionnelle.

Étiquettes