Tête-à-tête Uhuru Kenyatta et le M23 : les terroristes promettent de se retirer des zones occupées

Catégorie
Image
Les responsables du M23 reçu au kanya par Uhuru Kenyatta [photo d'illustration]
Les responsables du M23 reçu au kanya par Uhuru Kenyatta [photo d'illustration]

Par Gloire Balolage 

Le facilitateur désigné de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), a reçu à Mombasa, au Kenya, les responsables du mouvement terroriste M23 représenté par son président Bisimwa et d'autres membres, jeudi 12 janvier dans le cadre de la recherche du retour de la paix, dans la province du Nord-Kivu.

Devant l'ancien président Kenyan, ces derniers ont annoncé quitter progressivement d'autres régions, à l'instar de Rumangabo et Kibumba et à observer le cessez-le-feu ordonné tel que voulu par la facilitation de l'EAC.

"Les dirigeants du M23 ont accepté de poursuivre un retrait ordonné et d'adhérer à un cessez-le-feu strict. Ils ont également accepté de continuer à respecter et à coopérer avec la force sous-régionale qui a commencé à prendre le contrôle des zones libérées par ces terroristes, un processus conforme à la décision de la réunion extraordinaire des chefs d'état-major général de l'EAC tenue à Bujumbura le 8 novembre 2022," renseigne le communiqué qui a sanctionné cette rencontre.

Ils ont, par ailleurs, appelé le facilitateur Kenyan à faire en sorte que les droits des citoyens soient respectés.

Ils appellent aussi à l'implication de Uhuru Kenyatta afin que, tous les groupes locaux et étrangers qui combattent dans l'Est de la RDC déposent également leurs armes, cessent tout combat et cherchent à résoudre le conflit par des moyens pacifiques.

À en croire certaines sources, il est prévu de nouvelles négociations sauf changement entre le gouvernement congolais et les groupes armés au mois de février prochain afin de discuter sur les pistes de solutions au problème d'insécurité.