Audit externe du fichier électoral : l'OIF dit être dans l'impossibilité d'accompagner la CENI

Catégorie
Image
Oif
Le président rwandais Paul Kagame et Louise Mushikiwabo, son ancienne ministre des affaires étrangères devenue Secrétaire générale de l'OIF

Par Serge Mavungu

Sur demande de la Centrale électorale, l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a, dans le cadre de l'audit du fichier électoral en amont des élections générales du 20 décembre 2023, déployé, du 23 au 28 avril 2023 dernier, une mission exploratoire, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), aux fins d'évaluer le contexte global de préparation et de déroulement du processus électoral et d'identifier les domaines où l'OIF pourrait apporter un appui.

Au regard de la durée impartie par la CENI pour l'opération d'audit externe du fichier électoral (du 15 au 20 mai), l'OIF a, à travers une correspondance adressée au Président de la CENI, fait par de son indisponibilité à répondre favorablement à sa demande visant à accompagner la CENI dans l'audit du fichier électoral.

Il sied de signaler que, le choix opéré par la CENI pour que le fichier électoral soit audité par l'Organisation Internationale de la Francophonie avait suscité de vives réactions pour plusieurs raisons notamment la nationalité rwandaise de la Directrice générale de cette organisation et la question de la souveraineté.

Mercredi 3 mai 2023 - 23:26