Justice : le président du CALCC Jean-Bosco Lalo va comparaitre à une date ultérieure, décide le parquet ( Hervé Diakese)

Catégorie
Image
Le président du CALCC, Me Jean-Bosco Lalopkasha
Le président du CALCC, Me Jean-Bosco Lalopkasha

Par la rédaction

Le parquet de grande instance a décidé de renvoyer à une date ultérieure la comparution de Maître Jean-Bosco Lalo, président du CALCC, à une date ultérieure. C'est ce qu'indique Me Hervé Diakese, un des ses avocats. 

JB Lalo est convoqué pour être entendu pour des " faits infractionnels lui imputés".  

Indigné par les accusations portées contre son parti au sujet de cette convocation, Peter Kazadi, cadre de l'UDPS, a précisé que le gouvernement n'est pas géré par l'UDPS. La réponse de cet élu provincial de Kinshasa, cadre de l'UDPS de surcroît, vient mettre fin aux rumeurs selon lesquelles son parti serait à l'origine de ce dossier comme distillé dans la toile. 

" Les amis cherchent des occasions pour accuser le pouvoir en place, on ne leur donnera pas l'occasion", a-t-il dit sur les ondes de Top Congo. 

De son côté, Mr Jean-Bosco Lalopkasha se dit pas du tout inquiété et dit disposé à collaborer avec la justice. Mr Lalopkasha doit être entendu pour des " faits infractionnels lui imputés". Cette affaire, dénonce le porte-parole du CLC Hervé Diakiesse, est "Une intimidation d'une certaine époque".

Pour rappel, Jean-Bosco Lalopkasha est l'un des organisateurs du sit-in interdit par l'autorité urbaine ce lundi devant le siège de la CENI. Le CALCC et MILAPRO ont déjà organisé une marche à Kinshasa afin de revendiquer plus de consensus dans les choix des animateurs de la CENI.