Justice : Que risque l'opposant Jean-Marc Kabund devant la cour de cassation ?

Catégorie
Image
Le député Jean Marck Kabund, ancien président intérimaire de l'Udps et président de l'Alliance pour le Changement
Le député Jean Marck Kabund, ancien président intérimaire de l'Udps et président de l'Alliance pour le Changement

Par Serge Mavungu 

Le député national Jean-Marc Kabund se trouve présentement au Parquet général près la Cour de Cassation où il a été convoqué pour répondre à l'invitation lui adressée par cette  Cour.

En faisant un rapprochement entre le réquisitoire du Parquet général près la Cour de Cassation et ce que disent certaines dispositions de la loi relative à la procédure devant la cour de cassation (RDC), l'ex président ad intérim de l'UDPS  risque d'être coffré dès cette première audition.

En s'adressant au Bureau de la chambre basse du Parlement pour obtenir l'autorisation de poursuivre Jean-Marc Kabund, conformément à l'article 75 de la Constitution de la RDC, cette Cour a agi dans la légalité.

Ce que d'ailleurs le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a toujours prôné depuis son accession à la magistrature du pays.

Puisqu'ayant obtenu le quitus de la l'assemblée nationale, l'article 76 de la loi fondamentale accorde au Procureur général près la Cour de Cassation la latitude  de mapper Jean-Marc Kabund ou soit le placer en résidence surveillée comme ce fut le cas avec Augustin Matata Ponyo.