Spoliation du terrain de l’Eglise Catholique: John Nyakeru blanchi, le Cardinal Ambongo induit en erreur ! [Mini enquête]

Catégorie
Image
John Nyakeru, beau-frère du chef de l'État Félix Tshisekedi
John Nyakeru, beau-frère du chef de l'État Félix Tshisekedi

Par la Rédaction

 «John Nyakeru n’est impliqué ni de près ni de loin dans la spoliation du terrain de l’Eglise catholique abritant le Grand séminaire Saint Jean XXIII à Kinshasa». Cette déclaration des proches de l’ambassadeur Congolais au Kenya, d’apparence l’expression d’une simple prise des positions, a tout d’une vérité irréfutable. Pour s’en rendre compte, Opinion-info s’est faufilé dans les mailles de cette affaire qui passe bien pour une patate chaude, tant la réputation du couple présidentiel est en jeu.

La RDC a tremblé quand, un bon matin, un Nyakeru a été fiché spoliateur d’un terrain de l’Eglise catholique. Raccordements frauduleux, récupérations politiciennes, commentaires injurieux ont été au menu sur les réseaux sociaux. Tous les coups ont été permis pour écorner la réputation aussi bien de la Première dame Denise Nyakeru, que de son mari et Président de la République Félix Tshisekedi.

*Des indices de non-implication*

John Nyakeru, ambassadeur de la RDC au Kenya, s’est ainsi retrouvé au cœur d’un scandale susceptible d’entamer sérieusement les relations, déjà en dents de scie, entre l’Eglise et le pouvoir de Fatshi. Très vite, ce Nyakeru a posé un acte fort pour clamer, urbi et orbi, son innocence.

Avec «une conscience tranquille», il a sollicité et obtenu une audience avec le Cardinal Fridolin Ambongo au Centre Lindonge, siège de l’Archidiocèse de Kinshasa (ARCHIKIN). «L’ambassadeur John Nyakeru avait fait le déplacement du Centre « Lindonge » dans le seul but de prouver son innocence et sa non-implication dans la spoliation des terrains de l’Eglise», a-t-on expliqué dans le sillage de l’incriminé.

Un observateur, très pointu, a vu derrière la démarche de Nyakeru un «indice fort et sérieux» d’innocence. Car, a expliqué celui-ci, il «n’est pas allé voir le Cardinal nuitamment comme pourraient le faire une personne impliquée dans l’affaire. Lui, il est allé en plein jour et de manière officielle. Ce courage est un indice fort et sérieux».

Association des malfaiteurs !

Fort de ce même «courage», John Nyakeru a posé un autre acte qui le blanchit davantage. Il a esté en justice un certain Trésor, non autrement identifié, repris par Mgr Carlos Ndaka, vicaire général de l’ARCHIKIN, sur la liste des auteurs de la spoliation transmise à l’ambassadeur Nyakeru et dont Opinion-info a pu se procurer une copie. «Il (Trésor) se dit être assistant de John Nyakeru», a détaillé Mgr Ndaka, fournissant, dans son document en manuscrit, le numéro de téléphone toujours opérationnel du fameux Trésor. La hiérarchie de l’Eglise a été saisie de cette plainte initiée par le frère de la Première dame.

«La Police est en train de chercher activement ce Trésor», a-t-on appris avec précision que la tâche n’est pas facile, car les flics ne sont pas encore en possession de plus d’informations sur celui qui passe pour le cerveau moteur de l’opération. Pour exécuter son plan, Trésor s’est offert les services d’un certain Gabriel Dondo, haut cadre à l’Agence nationale des renseignements (ANR), qui, selon Mgr Ndaka, «envoie ses services sur nos terrains» pour intimider et traquer.

Sur la liste des malfaiteurs, établie par le Vicaire général de l’ARCHIKIN, figure également un certain John Kamba. Ce dernier, selon l’avocat des occupants du terrain réclamé par l’Eglise Catholique, est «le vendeur de cet espace légalement morcelé par les services des Affaires foncières».

Ce qui fâche le Cardinal

Un détail, au départ minime, a par la suite fâché le Cardinal Ambongo. C’est la photo de circonstance, prise à partir de l’appareil de John Nyakeru, au terme de l’audience avec l’homme en calotte rouge. Cette photo a fuité et s’est retrouvée sur les réseaux sociaux, exploitée aussi bien par des détracteurs du Président Tshisekedi que par ses soutiens, chacun y allant de son commentaire. Abondamment, la photo de Nyakeru aux côtés du Cardinal a été interprétée comme un acte de repentance de ce dernier qui s’est ainsi résolu de présenter des excuses à son hôte.

Suffisant pour exciter l’ire d’Ambongo à peine voilée dans le communiqué du Secrétaire chancelier de l’ARCHIKIN relatif à l’audience accordée à Nyakeru. «Des personnes bien identifiées le (John Nyakeru) citent dans cette affaire de spoliation. Leurs contacts lui ont été remis. Il lui appartient à présent de prouver son innocence en poursuivant ceux qui le citent dans cette affaire», a rapporté le Chancelier. En ce sens, John Nyakeru, pour se conformer à la volonté de l’Eglise et surtout «prouver son innocence», a esté en justice la bande de Trésor.