RDC: levée de boucliers contre Sessanga à l'Assemblée nationale

Catégorie
Image
Déclaration d'un groupe de députés à l'endroit de Delly Sessanga après la prise de bec avec le président Mboso
Déclaration d'un groupe de députés, qui appelle Delly Sessanga à présenter ses excuses à l'AN après la prise de bec avec le président Mboso

Par Gabin K.

A l'Assemblée nationale, il y a levée de boucliers contre Delly Sessanga, qui a eu une prise de bec avec Mboso N'kodia en marge de la plénière du vendredi 3 décembre dernier. La coordination des députés nationaux révolutionnaires, auteur d'une déclaration publiée ce lundi, exige de Sessanga "la présentation officielle des excuses révérencieuses au peuple congolais, au gouvernement de la République, à la Représentation nationale ainsi qu'à son Président dont la personnalité a été exposée au mépris du public, sous peine d'un déferrement de la question au Comité des sages".

Dans leur déclaration, les députés révolutionnaires ont condamné "les propos désobligeants tenus par Sessanga", qualifié de "récidiviste".

Les propos du leader d'Envol, de l'avis de ces élus nationaux, sont de nature à jeter "systématiquement de l'opprobre et du discrédit sur l'image de marque de l'Assemblée nationale". Ils soutiennent que ces propos portent "atteinte inexorablement à la dignité et à l'honneur des élus du peuple, lesquels sont tenus au devoir de probité et de délicatesse".

Vendredi 3 décembre, alors que Sessanga intervenait pour dénoncer le non respect de la Loi des finances, la parole lui a été retirée par le Président de l'Assemblée nationale, Christophe Mboso. Ce dernier, dans la foulée, a traité l'élu de Luiza de "délinquant". Remonté, Sessanga a fait du retour à l'expéditeur avant de traiter le Speaker de "voyou", en marge d'un entretien avec la presse au sortir de la plénière.

Cette prise de becs a coûté à Sessanga son meeting prévu hier dimanche 5 décembre au Camp Luka, annulé par le gouverneur Ngobila pour éviter l'affrontement entre les partisans de Mboso et ceux du leader d'Envol.