Examen de la loi électorale au Sénat : les sénateurs du FCC dénoncent un passage en force et suspendent leur participation

Catégorie
Image
Les sénateurs du FCC annoncent la suspension de leur participation à toutes les activités sur l'examen de la loi électorale
Les sénateurs du FCC annoncent la suspension de leur participation à toutes les activités sur l'examen de la loi électorale

Par la Rédaction

Les sénateurs du FCC ont décidé de suspendre leur participation à toutes les activités liées à l'examen en seconde lecture du texte de la proposition de loi de révision portant révision de la loi électorale. Ils l'ont fait savoir au cours de la plénière convoquée, ce mardi 07 juin, axée sur cette question en vue des élections de 2023, après son adoption à l'Assemblée nationale.

Dans leurs revendications, ces sénateurs dénoncent «le manque de volonté politique de l’union sacrée d’offrir au peuple congolais des élections véritablement démocratiques dans les délais Constitutionnels en cautionnant des scénarios politiques susceptibles de replonger le Pays dans une crise sans précédent».

Ils fustigent une mauvaise volonté de la part de l'Union sacrée qui, d'après eux, a opté "pour un passage en force au niveau de l'Assemblée nationale et qu'elle s'apprête à faire de même au niveau du Sénat".

" Sauf à faire preuve de naïveté politique suicidaire, il est clair que l'intention de l'USN est tout, sauf d’organiser des scrutins transparents et inclusifs dans le délai constitutionnel", conclut-il.