Révision du fichier électoral :le Rapporteur Adjoint de la CENI lance le niveau 2 de la cascade de formation à Bandundu ville

Catégorie
Image
Lancement du niveau 3 de la cascade de formation du personnel de la CENI à Bandundu ville
Lancement du niveau 3 de la cascade de formation du personnel de la CENI à Bandundu ville

Par la Rédaction

Le Rapporteur Adjoint de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Paul MUHINDO MULEMBERI, a, au nom du Président Denis KADIMA, procédé, au Centre Ntombwa, situé dans la commune de Basoko à Bandundu Ville, au lancement de la cascade de formation du niveau 2 sur la Révision du Fichier Électoral pour la province du Kwilu.

D'après une dépêche de la Cellule de la communication de la centrale électorale, cette cérémonie s'est déroulée en présence du Vice-gouverneur, Félicien KIWAY et du Secrétaire Exécutif Provincial CENI/Kwilu, Jean Robert MUYENSE.

158 participants au total, renseigne ce cette dépêche, suivent cette session de formation de 7 jours, il s'agit notamment de 127 formateurs Électoraux Provinciaux, 14 Points Focaux Juristes, 7 membres du Secrétariat Exécutif Provincial et 10 membres des Antennes. Grâce à l'expertise des facilitateurs venus de Kinshasa, les participants seront outillés sur toutes les étapes de l'opération de Révision du Fichier Électoral.

Dans son mot d'ouverture, le Rapporteur adjoint de la CENI a insisté sur la détermination de la centrale électorale, à respecter le délai constitutionnel : « Aujourd’hui, c'est un jour de repos pour tout le monde, mais vous remarquerez que la CENI est toujours au travail. L'objectif de la CENI est d’organiser les élections dans le délai constitutionnel. Mais avant cela, nous devons commencer avec l'enrôlement des électeurs en décembre. Voilà pourquoi, nous procédons à toutes ces sessions des formations pour que nos cadres et agents soient à la hauteur de différentes tâches opérationnelles ».

Et de poursuivre : « Le calendrier électoral sera rendu public dans quelques jours. Certes, cette formation a été précédée du niveau 1 à Kinshasa, du 1er au 7 novembre dernier. Le niveau 2 que nous lançons en ce jour, concerne les Formateurs Électoraux Provinciaux et les Points Focaux Juristes commis à la Révision du Fichier Électoral. Raison pour laquelle je vous invite à l'assiduité pour bien assimiler la matière, en vue de mieux l'appliquer une fois déployé sur terrain au moment opportun", a précisé Paul MUHINDO.Pour sa part, le Secrétaire Exécutif National CENI/Kwilu a, dans son allocution du jour, exhorté les participants à une bonne application.

À l'issue de cette cérémonie d'ouverture, les participants, sous la direction des facilitateurs, ont été repartis dans quatre salles de classes où ils ont entamé immédiatement ladite formation.

Rappelons que le Rapporteur Adjoint de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Paul MUHINDO MULEMBERI VAHUMAWA séjourne à Bandundu ville depuis le samedi 19 novembre, à la tête d’une importante délégation des cadres et agents de la CENI.Il avait été accueilli à l’aéroport par le Secrétaire Exécutif Provincial, Jean Robert MUYENSE et les membres de son équipe, accompagnés des chefs d'antennes, des informaticiens et des PFJ. 

Dès son arrivée, le Rapporteur adjoint s’était rendu à la résidence officielle du Vice-gouverneur du Kwilu, Félicien KIWAY, au quartier résidentiel de Basoko, pour lui présenter ses civilités.

Par la suite, Paul MUHINDO avait visité, tour à tour, le Centre Ntombwa où s’est déroulée la cérémonie du lancement de la formation proprement dite et le Secrétariat Exécutif Provincial CENI/Kwilu.
« Avant d'entrer dans le vif du sujet, il fallait s'assurer si toutes les conditions techniques et opérationnelles étaient réunies pour la formation, mais également, les préparatifs pour la Révision du Fichier Électoral. C'est dans cette optique que nous avons visité les bâtiments où sont stockés nos matériels et vérifier aussi leur fonctionnalité notamment, les groupes électrogènes, les véhicules et autres engins motorisés » , avait-il confié.Un constat positif s'en est dégagé : "Sur le plan technique, nous notons qu'il y a une évolution positive malgré certains problèmes logistiques. Concernant nos entrepôts qui vont recevoir beaucoup de matériels, leur mise en état est nécessaire. Nous allons présenter la situation à la plénière pour en discuter avec le gouvernement qui est notre partenaire financier de première importance. Mais pour ce qui concerne les opérations électorales, rien, au moins à ce niveau, ne peut nous empêcher d'évoluer comme nous l'espérons", a-t-il souligné.