Révision du fichier électoral- 2e aire opérationnelle : Denis Kadima donne le go pour la formation des formateurs du niveau 1

Catégorie
Image
Le président de la CENI, Denis Kadima
Le président de la CENI, Denis Kadima

Par la Rédaction

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, a lancé, jeudi 08 décembre, la formation des formateurs du 1er niveau, à l'Université William Booth, à Gombe. 

À cette cérémonie de lancement, prenaient part notamment le 1er Vice-président, Bienvenu Ilanga Lembow , le Rapporteur Adjoint, Paul Muhindo Mulemberi, le Questeur Adjoint, Sylvie Birembano, le Secrétaire Exécutif National Thotho Mabiku Totokani, le Secrétaire Exécutif National Adjoint, Mme Marie José Kapinga Bondo ainsi que quelques membres de la plénière.

Cette session prévue jusqu'au 14 décembre prochain, permettra aux participants (membres de cabinets, cadres et agents de la CENI, procéduriers) d'acquérir des compétences complémentaires, afin d'optimiser leurs performances. 

L'objectif, au bout du compte, est la transmission de connaissances pour une meilleure gestion des outils qui seront mis à la disposition des agents préposés aux tâches liées à la Révision du fichier électoral dans les neuf provinces composant l'aire opérationnelle 2 (Kasaï, Kasaï Oriental, Kasaï Central, Sankuru, Lomami, Haut-Lomami, Tanganyika, Lualaba et Haut-Katanga).

"La CENI est en train de mettre en œuvre les activités mentionnées dans son calendrier et qui prévoit notamment la formation des agents commis à la Révision du fichier électoral 2022-2023. Vous avez été sélectionnés pour assurer le rôle de formateurs dans l'aire opérationnelle 2 qui compte neuf provinces. Il faut y ajouter trois des cinq pays pilotes (Afrique du Sud, Belgique et France). Nous attendons de vous une exemplarité sans faille, une assiduité permanente et un engagement sincère.

Vos compétences seront renforcées durant cette session de sept jours, en vue de maîtriser dans les détails, toutes les procédures prévues dans le cadre de l'opération de ce recensement électoral".

"Vous êtes donc appelés à acquérir la maîtrise des procédures de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs, à utiliser les kits fournis par notre partenaire Miru Systems ainsi que les panneaux solaires et le matériel de transmission. Pour y arriver, vous serez soumis à plusieurs exercices pratiques. Chacun a l'obligation de comprendre clairement les innovations introduites dans cette opération telles que la capture de l'iris ou encore la prise en charge de l'application de pré-enregistrement des électeurs. Ces innovations vont améliorer, sans doute, les aspects de cette opération capitale pour la tenue effective des scrutins prévus le mercredi 20 décembre 2023", a souligné Denis Kadima Kazadi. 

Auparavant, Paul Muhindo Mulemberi, par ailleurs superviseur de la formation, a souligné le caractère indispensable d'une formation faisant évoluer les acquis pour gagner en efficacité.

Non sans avoir rappelé des aspects de différents modules sur lesquels plancheront les participants, liés notamment à la gestion de la logistique (manipulation des kits, usage des groupes électrogènes), aux procédures judiciaires, à l'archivage, au remplissage des fiches. Avec, à la clé, une évaluation pour jauger le niveau d'acquis et de maîtrise de ces fondamentaux.

En rappel, selon le calendrier électoral rendu public récemment, l'opération pour l'aire opérationnelle 1 concernant dix provinces y compris la ville de Kinshasa débutera la 24 décembre pour une durée d'un mois.