RDC : le ministère de la santé publique, hygiène et prévention déchiré entre la scission et la grève !

Catégorie
Image
Hôpital général de Kinshasa
Hôpital général de Kinshasa

Par Stella Ungaro

A la menace de grève des médecins, s’ajoute la menace de scission du ministère.

Pendant que les médecins menacent de grever pour réclamer leur paie complémentaire, les autres professionnels  du ministère de la Santé, hygiène et prévention ne baissent pas les bras. Ils réclament purement et simplement la scission du ministère.

L’objectif est de scinder le ministère de la santé pour mettre fin à la disparité qui règne dans ce ministère depuis toujours.

Pour y parvenir, une pétition a été lancée pour recolter 100 milles signatures.

Contacté mardi 31 août 2021 par la rédaction d’opinion-info.cd, le syndicaliste Bicko Makubikua a fait remarquer qu’une injustice règne depuis longtemps au ministère de la santé entre les médecins et les autres corps professionnels de la santé.

« L’effectif des médecins représente 12%mais à eux seuls, ils bénéficient des 57,5% du budget du ministère. Les 42,5% restants, c’est pour les 88% du reste du personnel. Tout cela, c’est parce les ministres sont des médecins, les secrétaires généraux des médecins, les directeurs des services, des médecins et les MCZ, toujours eux »

Face à cette situation renchérit-il, il y a des problèmes d’ordre pécuniaire et administratif.

Et la solution pour lui, c’est de scinder le ministère de la santé publique, hygiène et prévention où nous aurons d’un côté, un ministère avec rien que les médecins, de l’autre côté un ministère avec des professionnels de santé non médecins.

« C’est inhumain pour un agent de toucher 83.000 francs congolais pendant que le médecin touche à partir d’un million trois cents milles francs congolais. »

Et puis, c’est chaque mois que les médecins sont alignés alors que d’autres catégories du personnel du ministère de la santé ont attendu pendant 7 à 8 ans sans un alignement collectif. C’est de l’injustice a t-il conclu.