Gratuité de l'enseignement : Jules Alingete en véritable Père Noël des élèves de l'EP Maïndombe

Catégorie
Image
Jules Alingete, l'Inspecteur Général-Chef de service de l'inspection générale des finances
Jules Alingete, l'Inspecteur Général-Chef de service de l'inspection générale des finances

 Par Edmond Izuba 

Faire d'une pierre deux coups, c'est ce à quoi aura pensé Jules Alingete à quelques semaines du grand congé des festivités de fin d'année. L'Inspecteur Général des Finances-Chef de service, Jules Alingete, s'est dit volontiers d'accompagner le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa vision sur la gratuité de l'enseignement Primaire.

Pour relier l'acte à la parole, sans visée électorale, le flic financier du régime Tshisekedi a réhabilité l'école primaire Maïndombe, dans la commune de Matete.

Après avoir subi une cure de jouvence, l'EP Maïndombe, école primaire où Jules Alingete a usé le fond de sa culotte pour apprendre à lire et à écrire, ressemble aujourd'hui à un établissement scolaire digne de son nom.

Son souhait le plus ardent est de voir ces élèves étudiés dans des bonnes conditions, question de leur assurer un avenir radieux.

Après cette réhabilitation, le Père Noël Jules Alingete ne s'est pas arrêté là.

Il a offert aux élèves de son ancien Alma mater, des 32.000 cahiers, 25.000 stylos, 200 rames de papiers duplicateurs et 1500 paquets de craies.

Le pompier du trésor public congolais 

C'est une ordonnance présidentielle du 1er juillet 2019 qui place à la tête de l'inspection générale des Finances Jules Alingete. Les missions de surveiller les dépenses publiques, les régies financières, les services d’assiette, les entreprises de l’État ainsi que l’ensemble des gouvernements provinciaux ont désormais son shérif. Il s'agit qu'il rédorer le blason terni de cette structure de contrôle.Une ordonnance qui vient également modifier le fonctionnement de ce service qui relève désormais de la présidence de la République en lieu et place du ministère des Finances. Tshisekedi a jeté son dévolu sur cet ancien stagiaire qui a entamé sa carrière le 4 janvier 1989 et est devenu inspecteur en 2000, avant d’être nommé inspecteur général des finances par Joseph Kabila, en 2010.

Cet ancien étudiant de l’université de Kinshasa de la faculté de l’économie, a un CV riche. Originaire de la province du Mai-Ndombe, Alingete Key a réussi à pénétrer plusieurs personnalités du monde politique comme fiduciaire en République démocratique du Congo. Spécialiste en fiscalité et expert-comptable agréé, Alingete a été Conseiller Technique et Spécial (CTS) chargé du climat des affaires dans les cabinets de deux premiers ministres successivement, Samy Badibanga et Bruno Tshibala.    

Dans ce contexte politique congolais où les maux de corruption et ses corollaires (les détournements des deniers publics, blanchiments des capitaux...) se sont transformés en mode de gouvernance, Alingete est à la base de plusieurs interpellations de différents gestionnaires de plusieurs entités administratives publiques. Les enquêtes de l’inspection générale des finances dévoilent des scandales sans précédent.