RDC : le président Burundais présente ses condoléances au peuple congolais après l'attentat survenu à Beni

Catégorie
Image
Le président Félix Tshisekedi et son homologue Burundais Evariste Ndayishimiye [ Photo d'illustration]
Le président Félix Tshisekedi et son homologue Burundais Evariste Ndayishimiye [ Photo d'illustration]

Par G.T

Les réactions ne cessent de provenir ci et là après l'attentat, qui a frappé la ville Beni, samedi 25 décembre, jour de Noël. Touché par cet acte odieux, le président Burundais Evariste Ndayishimiye présente ses condoléances au président Félix, au Gouvernement et au peuple congolais et aux familles blessées. Evariste Ndayishimiye souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Au cours d'un point de presse tenu ce dimanche, le gouverneur militaire du Nord-Kivu et le porte-parole du gouvernement ont annoncé une série de mesures prises après l'attentat. Patrick Muyaya a rassuré les recherches sont en cours pour identifier les auteurs de ces attaques.

De son côté, Le gouverneur militaire a fait savoir que les autorités du pays ont des biens ;l'organisation des bouclages;  et l’organisation des patrouilles pédestres motorisées et le durcissement du couvre-feu qui passe de 20 à 19h pour  Beni.

Il sied de rappeler que le bilan actuel de cet incide passe de 6 à 8 décès et de 20 blessés, a indiqué le porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya.
Il appelle ainsi,  la population à la vigilance et à être en mesure de signaler les faux mouvement aux autorités compétentes.

De son côté, le gouverneur militaire a fait savoir que les autorités du pays ont décidé de le constitution des unités des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la police destinés à sécuriser les agglomérations ;
la constitution des check-point pour contrôler les mouvements des personnes et des biens ;l'organisation des bouclages;  et l’organisation des patrouilles pédestres motorisées et le durcissement du couvre-feu qui passe de 20 à 19h pour  Beni.

Il sied de rappeler que le bilan actuel de cet incide passe de 6 à 8 décès et de 20 blessés, a indiqué le porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya.
Il appelle ainsi,  la population à la vigilance et à être en mesure de signaler les faux mouvement aux autorités compétentes.