Mobilisation des recettes : reçu par Eddy Mundela, le DG de la DGI salue les exploits enregistrés par son institution

Catégorie
Image
Le premier vice-président du Sénat Eddy Mundela et le DG de la DGI
Le premier vice-président du Sénat Eddy Mundela et le DG de la DGI

Par la rédaction

Le Premier Vice-Président du Sénat Eddy MUNDELA KANKU a reçu dans son cabinet ce vendredi 20 mai, le DG de la Direction Générale des Impôts (DGI) Barnabé MUAKADI MUAMBA. Il a déclaré être venu en visite de courtoisie afin de présenter ses civilités à la deuxième personnalité de la Chambre Haute du parlement en sa qualité d'autorité budgétaire et solliciter l'implication de cette institution dans la mobilisation des recettes devant contribuer à la réalisation du programme du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Au sortir de cette audience, Barnabé MUAKADI MUAMBA n'a pas passé sous silence les exploits enregistrés ces derniers jours dans la mobilisation des recettes pour ce service public générateur des recettes. Le numéro 1 de de la DGI attribue ces prouesses à Dieu qui accorde intelligence et sagesse, à la bonne gouvernance impulsée par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la technicité, la volonté, le savoir faire qui caractérisent la DGI. 

"Nous avons 30 ans de carrière. Nous maîtrisons très bien le service. Nous savons qui mettre par-ci par-là pour que, un bon rendement soit ainsi accordé...mettre l'homme qu'il faut à la place qu'il faut", a-t-il révélé. 

À la liste des éléments qui favorise la moisson des recettes à la DGI, le numéro 1 de cette régie financière crédité de 30 ans d'expérience, parle aussi de la conscientisation de ses collaborateurs, appelés à privilégier l'intérêt général de la république. 

Barnabé MUAKADI MUAMBA, compte sur l'accompagnement du gouvernement central pour faire encore plus. "S'il nous appuie, je vous dis que, ce que nous avons fait c'est rien". 

Sollicitation des caisses enregistreuses

Le DG de la DGI sollicite du gouvernement de la RDC la mise à disposition des caisses enregistreuses afin de faciliter la gestion de la TVA qui, à l'en croire, ne profite pas à l'État congolais. 

"La TVA aujourd'hui enrichit les contribuables. Parce que nous ne savons pas bien la gérer. Nous n'avons pas un outil qui nous permet de bien gérer la TVA. C'est ainsi que nous avons toujours demandé au gouvernement de nous accorder les caisses enregistreuses. Avec les caisses enregistreuses, il nous sera facile de bien gérer cette TVA". 

Le patron de la DGI a appelé la population à payer l'impôt pour contribuer au développement du pays. 

"Tout ce que moi je peux demander à la population, c'est, que chacun paie l'impôt. Sans l'impôt, un pays ne peut pas se développer. Je voudrais bien que celui qui aime le pays, celui qui se dit chrétien, paie correctement son impôt", a-t-il exhorté. 

Le numéro 2 de la chambre Haute du parlement a accordé une attention particulière à son hôte et a promis au nom de cette institution, l'accompagnement qu'il faut en vue de renflouer les caisses de l'État.