RDC: le PM Sama Lukonde appelle la jeunesse congolaise à se donner dans l'entrepreneuriat pour leur autonomisation

Catégorie
Image
Le Premier Ministre, Sama Lukonde lors de la remise des prix aux entrepreneurs lauréats
Le Premier Ministre, Sama Lukonde lors de la remise des prix aux entrepreneurs lauréats

Par Serge Mavungu

Le chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, appelle les jeunes congolais à entreprendre des activités pour leur autonomisation.

Cet appel, le Premier Ministre l'a lancé, lundi 05 décembre 2022, à Kinshasa, au cours de la cérémonie de remise des prix aux entrepreneurs lauréats de l'initiative présidentielle pour l'entrepreneuriat des jeunes et des femmes, une initiative du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

À en croire le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, cette initiative couronne les efforts du Gouvernement pour la promotion de l'entrepreneuriat et vise à accélérer la construction d'un État prospère au centre de l'Afrique. 

Car elle concerne un secteur prioritaire, qui servira d'outil constructeur des valeurs entrepreneuriales autour des jeunes, considérés comme la richesse d'aujourd'hui et de demain pour la croissance économique, l'émergence, la lutte contre le chômage, et in fine, le développement durable du pays.

D'après une dépêche de la cellule de communication de la Primature, cette nitiative présidentielle pour l'entrepreneuriat des jeunes vise à contribuer au développement du secteur privé en République démocratique du Congo (RDC). 

Car son initiateur, renseigne la même source, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, croit que l'entrepreneuriat des jeunes et des femmes constitue la clé du développement économique du pays. Son initiative vise à soutenir les entrepreneurs congolais à travers trois axes, dont la formation, le mentorat, et l'appui financier.

Pour matérialiser cette vision du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge a accordé un financement d'amorçage de 5 mille dollars américains à chacun des 100 premiers lauréats de cette initiative. Il a signé un partenariat avec la Fondation Tony Elumelu pour soutenir l'entrepreneuriat en RDC et a disponibilisé et rendu accessibles tous les instruments juridiques, techniques, et financiers pouvant concourir à la matérialisation de cette vision suivant ces trois axes, à travers les structures de l'État et ses partenaires. 

Parmi ces structures étatiques, il y a l'Agence Nationale de Développement de l'Entrepreneuriat au Congo (ANADEC), qui s'occupe de la formation des entrepreneurs, le Fonds de Garantie de l'Entrepreneuriat au Congo (FOGEC), qui s'occupe de l'accès aux financements de l'entrepreneur, Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur privé (ARSP), qui s'occupe de l'accès aux contrats et marchés, le Programme d'Appui au développement des micro, petites et moyennes entreprises, l'Agence de la Promotion de la Classe moyenne au Congo, l'Agence nationale de la Promotion des Investissements, et le Fonds social de la promotion de l'entrepreneuriat et l'emploi des jeunes.