RDC : l'ASADHO recommande l'affectation de 50% de la redevance minière destinée au Gouvernement au financement de l'ITIE-RDC 

Catégorie
Image
Un des sites miniers du Lualaba [photo d'illustration].
Un des sites miniers du Lualaba [photo d'illustration].

Par Fadi Lendo

L' ASADHO -Association Africaine de Défense des Droits de l'Homme- de Jean-Claude Katende dénonce, à travers un communiqué rendu public ce lundi 29 janvier, le désintéressement du Gouvernement congolais, au sujet des activités et du fonctionnement de l'ITIE -Initiative pour la Transparence des Industries Extractives-.

Le président de l'ASADHO, Jean-Claude Katende, a fustigé le fait que depuis 2012 à ce jour, l'ITIE reçoit du Gouvernement congolais l'équivalent en franc congolais, une somme à hauteur de 100.000 dollars américains, pour le fonctionnement et la mise en œuvre des activités du plan d'actions. Laquelle somme, soutient-il, serait insuffisante au vu de la dimension du pays et des défis auxquels celle-ci est confrontée, particulièrement, dans le secteur minier.

"Malgré cette somme modeste, le comité exécutif et le secrétariat technique ont abattu un travail important en matière de gouvernance du secteur extractif", dit Jean-Claude Katende.

Et de poursuivre :

"En 2022, l'ITIE-RDC avait obtenu un score global élevé dans la mise en œuvre de la norme ITIE 2019, soit 85,5%, lors de sa validation par le conseil d'administration. Sans oublier que le travail de transparence fait par cette institution a largement contribué à crédibiliser la RDC auprès des institutions financières internationales".

Cette Association déplore, en outre, les deux mois d'arriérés de salaire des agents dudit secrétariat technique, tout en estimant qu'au lieu de consolider les acquis obtenus en matière de transparence, le Gouvernement n'accorde aucun intérêt face à cette situation. Avant de signaler que les activités de mise en œuvre sont à l'arrêt.

"La ministre d'État et ministre du Plan est de tous les combats auprès des autres ministres, des conseillers du président... Elle fournit des efforts inlassables pour obtenir de l'argent destiné au fonctionnement et à la mise en œuvre de l'ITIE. Elle écrit des lettres. Elle passe des appels téléphoniques qui souvent n'aboutissent à rien. Sans son engagement personnel pour cette initiative, l'ITIE-RDC serait totalement oubliée par ceux qui ont la décision de débloquer les fonds destinés à la mise en œuvre", regrette-il.

Au regard de cette situation, l'ASADHO souhaite une réflexion sur d'autres mécanismes pouvant financer l'ITIE, et propose, notamment, l'affectation de 50% de la redevance minière destinée au Gouvernement central au fonctionnement et à la mise en œuvre de l'ITIE.

Aussi, l'ASADHO recommande au Premier ministre, chef du Gouvernement, d'instruire le ministre des Finances, pour qu'il libère la dotation destinée à l'ITIE pour les mois de novembre et décembre 2023.

Étiquettes
Lundi 29 janvier 2024 - 15:04