Journée internationale des PVH et APV: la promotion des droits de personnes avec handicap mise dans l'actif de Félix Tshisekedi

Catégorie
Image
La ministre déléguée Irène Esambo prononce son mot lors de la cérémonie de la journée internationale des PVH et APV
La ministre déléguée Irène Esambo prononce son mot lors de la cérémonie de la journée internationale des PVH et APV

Par Serge Mavungu

Le Ministère délégué en charge des PVH et APV a, sous le Haut patronage du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, célébré la journée internationale des PVH, ce vendredi 03 décembre 2021, au Palais du peuple peuple, sous le thème : " Leadership et participation des personnes handicapées vers un monde post-Covid 19, inclusif, accessible et durable.

Dans son exposé, Irène Esambo, ministre délégué des PVV et APV, a indiqué que cette journée a comme objectif principal la promotion des droits, l’amélioration des conditions de vie de cette catégorie sociale et son implication au processus de développement durable de la société, notamment dans tous les aspects de la vie politique, publique, sociale, économique et culturelle.

"Partant des efforts et nombreuses séances de plaidoyers réalisés aussi bien par les personnes avec handicap elles-mêmes et leurs associations, que par l'ensemble de la société civile et autres acteurs, la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, adoptée en 2006, a fait progresser la question des droits et du bien-être des personnes avec handicap dans le monde", a rappelé la ministre déléguée Irène Esambo. Sa mise en œuvre, a-t-elle renchéri, repose sur le « Programme de développement durable », à l'horizon 2030 et sur d'autres cadres de développement régionaux et internationaux ayant pour objectif ultime la transformation de la société vers l’inclusion et la résilience durable».

C’est ce qui est traduit dans le thème international adopté cette année par les Nations Unies pour la célébration de la journée internationale des personnes handicapées, à savoir « Leadership et participation des personnes handicapées vers un monde post-Covid-19, inclusif, accessible et durable ».

Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 a comme principe de base « ne laisser personne de côté ». Les personnes avec handicap, en tant qu’ agent du développement ne sont pas que des bénéficiaires, mais elles sont aussi des partenaires sur qui compter pour la création d’ une société inclusive, accessible et durable, surtout en ce moment de covid-19.

"Les différents acteurs de notre société, notamment, les gouvernants, la sociétécivile, le secteur privé, les personnes avec handicap et leurs associations, le monde scientifique doivent travailler pour atteindre cet objectif d’inclusion, d'accessibilité et de durabilité", a martelé la ministre déléguée.

La reconnaissance et le respect de cette dignité humaine due à chaque personne, quelle que soit sa situation ou sa condition, exige la prise des mesures parfois contraignantes pour imposer l’accès de tous, sans discrimination aucune, aux services sociaux de base tels que l’éducation, le travail, le logement, le transport, l’information et autres.

En RDC, a-t-elle dit, la question de l’accès des personnes avec handicap aux services sociaux de base est un défi permanent à cause de la très faible attention dont elles ont fait objet depuis des décennies.

En 2006, une lueur d’espoir est apparue avec l’adoption de l’article 49 de la Constitution en vigueur qui stipule ce qui suit :

« La personne du troisième âge et la personne avec handicap ont droit à des mesures spécifiques de protection en rapport avec leurs besoins physiques, intellectuels et moraux.

L’Etat a le devoir de promouvoir la présence de la personne avec handicap au sein des institutions nationales, provinciales et locales.

Une loi organique fixe les modalités d’application de ce droit ».

Malheureusement, il a fallu plus de 10 ans pour que la loi–organique exigée par cette disposition constitutionnelle devienne une réalité dans notre pays et, cela, grace à l’accession au pouvoir du Nouveau.

Leadership Politique national incarnée par le Président de la République.

"En effet, votre grande vision sur le handicap a su booster toutes les institutions du pays à s’aligner dans la mise en œuvre de cette disposition constitutionnelle.

Aujourd’hui, la loi organique portant protection et promotion des droits de personnes avec handicap est une réalité. C’est un grand pas franchi pour orienter l’action gouvernementale ainsi que les différentes initiatives des partenaires dans les domaines de la promotion et de la protection des droits de personnes avec handicap en vue d’une société inclusive et accessible en République Démocratique du Congo", a-t-elle souligné.

Il s’agit pour le Gouvernement d’avancer de manière méthodique en prenant en compte les besoins spécifiques des personnes vulnérables afin de faire de la RDC, un Pays modèle de « vivre ensemble ».

Ce challenge gouvernemental de promouvoir une société congolaise inclusive, accessible et durable s' illustre par la mise en place, à travers mon Ministère, des outils programmatiques du secteur du handicap qui ont longtemps fait défaut dans ce pays. Il s’agit, notamment de la politique nationale d’autonomisation et d’inclusion des personnes avec handicap ; du pogramme national de protection et promotion des droits de personnes avec handicap, toutes catégories confondues ; du programme national de promotion et protection des personnes atteintes d’albinisme.

Tous ces outils permettront de traduire en acte cette grande vision du Président de la République sur le handicap et la vulnérabilité.

C’est ici le lieu de reconnaitre la contribution de tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent les efforts de mon Ministère dans l’élaboration de ces divers outils et dans la réalisation de résultats lui assignés, à travers le programme du Gouvernement 2021 – 2023, sous la direction du Premier Ministre.

L'occasion faisant le larron, la ministre déléguée Irène Esambo a donné une mention spéciale au Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l'Homme, à CBM et à l’UNESCO qui ne cessent de les accompagner dans cette lutte aussi noble.

Faisant du combat des PVV et APV sien, les personnes avec handicap de toute les tendances confondues de la RDC, proclame le président de la République Félix Antoine Tshisekedi "Champion du Handicap en RDC".