Climat : Félix Tshisekedi regrette l'absence des pays industrialisés au sommet sur l'adaptation de l'Afrique

Catégorie
Image
Ouverture du sommet sur l'adaptation de l'Afrique
Photo prise à l'ouverture du sommet sur l'adaptation de l'Afrique, lundi 05 septembre, au Pays-Bas

Par la rédaction

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi prend part, ce lundi 05 septembre, au Sommet sur l'adaptation de Afrique ouvert au Pays-Bas

Dans son speech, Félix Tshisekedi a émis le regret de constater l'absence de représentants des pays industrialisés et du secteur privé à ce sommet sur l'adaptation.
Il estime qu'il est impérieux de soutenir et financer le programme d'accélération de l'adaptation en Afrique. 

« L’Afrique est lésée à la fois par le changement climatique et par le financement climatique. Alors que l’on estime qu’elle aurait besoin d’environ 36 milliards de $ par an pour faire face aux impacts négatifs du changement clim, elle n’en perçoit que 6 milliards », a-t-il indiqué.

Félix Tshisekedi a de nouveau m'atteler sur le faite que la RDC est un pays solution pour aider le monde à résister au changement climatique. 
« La RDC est consciente de son statut et de sa responsabilité pour le présent et l'avenir de l'humanité face au changement climatique».