RDC - Justice : Jacques Mugabo aux aveux, la veuve Chebeya favorable pour la retransmission en direct du procès

Catégorie
Image
[Photo d'illustration]
[Photo d'illustration]

Par la rédaction

Les révélations faites par le prévenu Jacques Mugabo lors du procès sur l'assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèles Bazana,  deux activistes des droits de l'homme tués en 2021, continuent à susciter une vive polémique.

Choquée, la veuve Chebeya souhaite la retransmission en direct de ce procès pour que les congolais comprennent.

D'après elle, les révélations faites par le prévenu Jacques Mugabo valaient sa peine. Cependant, souligne-t-il, les raisons qui ont poussé au meurtre de son mari ne sont pas toujours connues. Raison pour laquelle la veuve souhaite que la vérité soit connue lors d'un procès retransmis en direct afin d'éclairer la lanterne.

Cité dans cette affaire, Jacques Mugabo a relaté la suite des événements au cours d'une audience foraine tenue à la prison de Ndolo, le mercredi 13 octobre.

" J'ai participé à leur mise à mort. Après les avoir tués, nous avions acheminé le corps inerte de Chebeya à bord de sa voiture que nous avions abandonné au bord de la route vers Mitendi. Et le corps de Bazana, nous l'avions enterré dans la ferme privée du général Djadjidja", a-t-il dit.

Avant de poursuivre : " Tout se faisait sur ordre de Christian Ngoy Kenga Kenga, de qui je répondais au sein du bataillon Simba, sous l'autorité de John Numbi et Daniel Mukalayi. Après le crime, nous sommes allés à la résidence de Malaysia pour fêter et chacun des meurtriers a été récompensé de 50 USD "

Pour rappel,  le procès Floribert Chebeya et Fidèle Bazana s'est réouvert ce mercredi 22 septembre devant la Haute Cour militaire à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa.  La Haute Cour avait notifié mardi 21 septembre aux parties civiles Chebeya et Bazana la reprise du procès en appel du double assassinat des défenseurs des droits de l'homme, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana