RDC: L'étau se resserre sur Kabund, le Procureur veut s'offrir sa tête

Catégorie
Image
L'ex président de l'UDPS Jean-Marc Kabund
L'ex président de l'UDPS Jean-Marc Kabund

Par Gabin K.

Jamais dans l'histoire de la RDC, une seule conférence de presse n'a provoqué un tel effet domino. Kabund peut se targuer de s'offrir ce record qui, malheureusement ou heureusement (c'est selon), se fait suivre d'une vague d'actions qui font resserrer l'étau sur l'homme de Kingabwa.

Son ciel a davantage été couvert de nuages quand, après l'ouverture d'une action disciplinaire à sa charge par le Bureau de l'Assemblée nationale, et la sommation par le bourgmestre de Limete d'interrompre les travaux de construction du terrain Waya-Waya, deux décisions tombées dans les 72 heures ayant suivi sa conférence de presse du 18 juillet 2022, le procureur a sollicité, non sans raison d'un point de vue juridique, la levée des immunités de Jean-Marc Kabund-a-Kabund.

A cet effet, le PGR Victor Mumba a adressé un réquisitoire à la directoire de la Chambre basse du parlement "aux fins d'obtenir l'autorisation de l'instruction à charge de l'honorable Kabund-a-Kabund Jean-Marc". Le PGR entend s'offrir la tête de l'ancien fer de lance du régime tshisekediste en le poursuivant pour "injures publiques, imputations dommageables, outrages envers les autorités publiques, offenses envers le Chef de l'Etat et propagation des faux bruits".

Considérant que les propos de Kabund sont "injurieux et de nature à porter atteinte à l'honneur dû aux institutions publiques et à la dignité du Chef de l'État avec intention de l'offenser", Victor Mumba, dans son réquisitoire, laisse comprendre que les infractions y détaillées, sont passibles des peines sévères qui pourraient, peut-être, porter sérieusement atteinte à la carrière solo d'opposant récemment entamée par l'élu de Mont-Amba... ou avoir un effet contraire. Wait and see.