Procès Bukangalonzo : Matata Ponyo va concourir en homme libre à la présidentielle de 2023

Catégorie
Image
Matata Ponyo, ancien premier ministre de la RDC et président du LGD
Matata Ponyo, ancien premier ministre de la RDC et président du LGD

Par Fadi Lendo

Trêve des audiences liées au procès Bukangalonzo. La Haute Cour ne saura perturber son exercice constitutionnel pendant cette période, au cours de laquelle elle entre dans un processus de contentieux électoraux. Ouf de soulagement pour Matata Ponyo, candidat Président de la République, qui, désormais, devra compétir en homme libre, au même titre que les autres postulants, à la présidentielle du 20 décembre prochain. Seulement, voilà : une fois la période de contentieux électoral passée, le procès reprend son cours normal dès le 18 mars 2024, lit-on dans un communiqué de la Haute Cour.

La Cour constitutionnelle a décidé, lundi 13 novembre, de suspendre les audiences liées au procès Bukangalonzo, impliquant le Premier ministre honoraire et candidat Président de la République, pour les élections du 20 décembre, Augustin Matata Ponyo.

Dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue à Opinions-info, la Haute Cour justifie cette décision par le fait qu'elle ne peut empiéter ou perturber son exercice normal et constitutionnel pendant cette période.  

" Tout le monde sait que juste après les élections, la Cour entre dans un processus de contentieux des résultats, qui prend officiellement fin le 11 mars 2024. Passée cette étape là, la Cour va reprendre son cours normal et le rendez-vous est fixé au 18 mars 2024", a-t-elle dit.

Il faut noter que l'audience de ce lundi 13 novembre est la suite de l'audience publique du 16 octobre dernier, à laquelle l'affaire a été appelée et plaidée sur exceptions.

Mardi 14 novembre 2023 - 09:02