Droits Humains: le ministre Fabrice Puela note des avancées significatives pendant l’état de siège

Catégorie
Image
Fabrice puela point de presse
Fabrice puela point de presse

Par Serge Mavungu

Le ministre de Communication et Médias, Patrick Muyaya et son collègue des Droits Humains, Fabrice Puela, ont passé au peigne fin la situation droits humains dans les provinces où le Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avait décrété un état de siège.

Pour Fabrice Puela, Il est vrai que cette question doit être examinée de manière approfondie. Toutefois, a-t-il soutenu, il y a des avancées significatives. Bien qu'en étant dans un état de siège, les juridictions, a-t-il souligné sont actuellement respectées. Chaque personne est jugée devant son juge naturel.

Tout en reconnaissant qu'il y a encore des efforts à fournir, Fabrice Puela a souligné qu'un atelier, pour ce faire, a été organisé  à l’intention des acteurs du comité provincial de sécurité du Nord-Kivu qui regroupe les services de sécurité de tout bord et quelques acteurs de la société civile.

Cet atelier, a-t-il renchéri, visait, tel que voulu par le Président de la République, à donner aux autorités et cadres militaires ainsi qu’à d’autres acteurs de la société une ligne de conduite à respecter durant cette période de l’État de siège où l’administration civile est remplacée par l’administration militaire.

Le ministre de Droits Humains se réjouit de la volonté manifeste de toutes les parties prenantes à regarder les choses dans la même direction.