Manifestations anti-Monusco: "Le gouvernement doit écouter cette grogne" (Adolphe Muzito)

Catégorie
Image
Adolphe Muzito, Premier ministre honoraire de la RDC
Adolphe Muzito, Premier ministre honoraire de la RDC

Par Gabin K.

Les manifestations anti-Monusco organisées cette semaine dans le Nord-Kivu n'ont pas laissé indifférent Adolphe Muzito, leader du Nouvel élan et ancien Premier ministre. Réputé pour ses sorties réfléchies, Muzito en a encore fait preuve cette fois-ci en tirant les oreilles du pouvoir en place face à ce ras-le-bol exprimé par la population contre les tueries à l'Est de la RDC

"Le gouvernement doit écouter cette grogne et y apporter des réponses conséquentes", a-t-il suggéré, au lendemain de cette mobilisation populaire pour exiger le départ de la force onusienne, fichée incapable de restaurer la paix en RDC après plus de 20 ans d'activité sur le sol congolais. 

"3 décennies durant, des armées rebelles et celles des pays limitrophes massacrent les populations civiles en RDC. Ceux qui s'insurgent contre cette hécatombe sont carrément liquidés", a fustigé l'ancien Premier ministre, non sans faire remarquer que "l'urgence d'une enquête indépendante s'impose".