Violence à Butembo : la MONUSCO condamne et se dit solidaire aux autorités congolaises

Catégorie
Image
Bintou Keita
Bintou Keita

Par Gabin K.

A la suite d'une nouvelle attaque des forces négatives à Butembo vendredi matin, la MONUSCO, préoccupée, a, via un communiqué de presse, condamné "vigoureusement le regain de violences" dans cette ville du Nord-Kivu. 

Butembo a baigné vendredi dans les violences ayant coûté la vie à 5 éléments de la Police alors qu'ils encadraient une manifestation contre l'insécurité dans la région.

Face à cette perte, la mission onusienne a "exprimé sa solidarité aux autorités congolaises". 

Elle s'est dite "extrêmement préoccupée par l'hostilité grandissante, les menaces contre la population, les agents assermentés et le personnel des Nations-Unies. Elle déplore également les nombreux actes de vandalisme constatés sur place".

Alors que des tons sont haussés pour réclamer la paix et son départ, la MONUSCO a "appelé à l'apaisement et à la responsabilité tous les acteurs politiques et de la société civile, les autorités coutumières et religieuses, et les populations locales pour le rétablissement de la loi et de l'ordre à Butembo".

Elle a en outre réitéré son vœu d'"assurer son mandat de protection des civils et de soutien aux forces de défense et de sécurité congolaises".