RDC : «le FMI nous a conseillé d'assainir le fichier de la paie avant d'augmenter le salaire» (Nicolas Kazadi, ministre des finances)

Catégorie
Image
Le ministre des finances, Nicolas Kazadi
Le ministre des finances, Nicolas Kazadi

Par Edmond Izuba

La participation de la RDC aux assemblées de la Banque mondiale et du FMI a également été au centre du point de presse hebdomadaire du porte-parole du gouvernement.

Prenant la parole à son tour, le ministre des finances Nicolas Kazadi a fait la restitution des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale qui a été cune occasion pour discuter à la fois des problèmes mondiaux à caractère financier et puis des problèmes qui concernent la RDC.

"Sur le plan mondial, nous sommes tous très inquiets, tous les pays du monde sont très inquiets par l'évolution de la situation mondiale qui demeure très impacté sur la guerre en Ukraine avec une perspective baisse de la croissance économique. On tablait sur 26%, cette année je pense qu'on sera autour de 3%, et pour l'année prochaine en dessous de 3% en terme de taux de croissance moyen à l'échelle mondiale", a révélé Nicolas Kazadi.

S'agissant de la RDC, le ministre des finances a révélé plutôt une progression. 

«Nous nous allons dans un sens différent. On prévoyait 6% pour 2022, on pourrait être à 7% si tout va bien cette année. Et pour l'année prochaine, on aura également un taux de croissance supérieur à 6%. C'est la particularité de notre économie qui est beaucoup plus résiliente que les autres dans un contexte qui est plutôt morose au niveau international.»
Faisant allusion aux recommandations formulées par le Fonds monétaire international (FMI), qui a conseillé au gouvernement «de mettre de l'ordre dans le fichier de paie des agents et fonctionnaires de l'État avant de continuer notre élan d'augmentation de salaire», Nicolas Kazadi a estimé que cela peut impacter les nouvelles promesses faites aux professeurs de l'enseignement supérieur et universitaire et les médecins à qui il invite à un dialogue déjà sincères.

Par ailleurs, Nicolas Kazadi a évoqué la préoccupation majeure qui demeure l'inflation qui a redémarré partout dans le monde avec la hausse du prix du carburant et la hausse du prix des denrées alimentaires.

Enfin, deux lois qui concernent le secteur financier ont été adoptées : le projet de loi relatif à l'impôt sur les sociétés et à l'impôt sur les revenus des personnes physiques. Et le projet de loi modifiant et complétant la loi n°04/2003 du 14 mars 2003 portant réforme des procédures fiscales.

Le Ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya et son homologue des finances, Nicolas Kazadi, ont co-animé ce lundi 24 octobre 2022, un briefing hebdomadaire sur les délibérations de la 73ème réunion du conseil des ministres.

Patrick Muyaya a d'abord dressé le tableau du premier chapitre de ce 73è conseil des ministres sur la communication du Premier Ministre qui est revenu notamment sur le séjour du Président de la République au Royaume-Uni. "Nous avons eu le privilège notamment au-cours de l'audience qu'il a eu avec le Roi Charles III où il a eu l'occasion de revenir notamment sur la situation sécuritaire à l'est dans sa double dimension. Dans la dimension de la préservation de l'écosystème et dans la dimension de toutes le violences qui séjournent. Et avec le roi, ils ont agréé sur la nécessité de combiner les efforts. Et le roi a promis de s'impliquer pour faire pression suffisamment sur le Rwanda pour que cessent toutes ces tueries dans la partie est de la République démocratique du Congo et que le monde s'attelle à côté de la RDC, pays solution à mobiliser les fonds nécessaires pour soutenir les efforts visant la préservation de la nature", a rapporté Patrick Muyaya.

Le Premier Ministre est aussi revenu dans sa communication sur la nécessité pour les membres du gouvernement de faire une auto-évaluation. Ensuite, il a terminé sa communication sur la situation sécuritaire après que tous avons été alertés depuis plusieurs jours de différents mouvements effectués par le mouvement terroriste du M23 et la nécessité pour nous d'être vigilants sur le sujet d'apporter l'appui qu'il faut aux FARDC. 

Patrick Muyaya a également évoqué la rencontre qu'a eu le Premier Ministre avec le Cardinal Ambongo. Le Chef du gouvernement a effectué une visite de compassion auprès de compatriotes qui ont été touchés par les violences communautaires.

En ce qui concerne les points d'informations, Patrick Muyaya informe que le ministre de l'intérieur est revenu sur les faits saillants de la situation sécuritaire dans le pays. Il a été complété par le ministre de la défense qui a été représenté par la ministre d'État, ministre de la justice qui déjà, avait parlé de la situation qui se vivait à Rutshuru avec les différents mouvements observés dans le chef des terroristes du M23 qui se sont attaqués à plusieurs positions des FARDC rompant l'accalmie observée sur terrain.

Étiquettes