Ouganda: dix mineurs congolais arrêtés récemment à Kampala désormais libres (Ambassade)

Catégorie
Image
Dix enfants congolais arrêtés en juillet 2023 par KCCA libérés grâce à l'intervention de l'ambassadeur congolais en Ouganda
Dix enfants congolais arrêtés en juillet 2023 par KCCA libérés grâce à l'intervention de l'ambassadeur congolais en Ouganda

Par Prosper Buhuru

Dix jeunes mineurs congolais originaires du groupement de Binza en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu ont été libérés de la prison, mercredi 23 août 2023, après plus d'un mois de détention captive par les services de sécurité de la ville de Kampala en Ouganda. Ces congolais qualifiés de «sans papiers» étaient accusés de faire le commerce ambulatoire à l'âge non convenable.

L'information de leur libération a été livrée à Opinion-info.cd ce jeudi 24 août par Jean-Pierre Kanzi, ambassadeur de la République Démocratique du Congo basé en Ouganda. Pour ce diplomate, l'arrestation de ces congolais n'est qu'une histoire de jalousie entre les deux pays.

«Les ougandais sont de fois jaloux, ils disent: "nous payons des taxes mais eux qui sont des étrangers ne payent pas." C'est comme ça que l'hôtel de ville de Kampala a arrêté ces enfants. Au-lieu de les amener à la police ou au tribunal, on les a acheminés au renseignement militaire soit disant qu'ils sont dangereux, qu'ils font partie des ADF. Après vérification par les services de renseignement, on a trouvé que ce sont des gamins qui sont là pour la survie, ils n'avaient rien avoir avec le banditisme, la criminalité ou le terrorisme. C'est comme ça que nous les avons libérés» rapporte-t-il.

Et de poursuivre : «Je les ai remis entre les mains de leurs parents et à Emmanuel Mushatsi que l'honorable Ngaruye Muhozi m'avait envoyé. Sauf que j'ai fait signer des actes d'engagement chez les parents pour ne pas laisser les enfants comme ça dans la rue pour aller vendre.»

A titre de rappel, l'alerte sur l'arrestation de ces congolais a été lancée le 24 juillet dernier par le député provincial Ngaruye Muhozi Emmanuel. En outre, d'autres parents de Kiwanja, dans une correspondance dont nous avons pris connaissance, viennent de saisir cet élu de Rutshuru pour mener un plaidoyer en faveur de leurs enfants qui sont dans des difficultés similaires.

Selon ces parents, leurs enfants privés de la scolarisation suite à la guerre du M23, ont jugé mieux de se diriger dans le pays de Museveni à la quête de la survie. Cependant, arrivés à Kisoro, ces congolais ont été arrêtés puis conduits à Mbarara. «Depuis leur arrestation nous n'avons aucune nouvelle d'eux, c'est pourquoi comptons sur votre plaidoyer» peut-on lire dans la note que ces parents ont envoyé au député provincial Ngaruye Muhozi Emmanuel.