Décès suspect autour du vaccin: Francis Kalombo doute de l'impartialité des enquêtes diligentées par le ministre de la santé

Catégorie
Image
Kalombo Me.
Kalombo Me.

Par Serge Mavungu

La chronique reste défrayée par le décès d'un qui a succombé 24 heures après avoir été vacciné au Centre médical Diamant, à Kinshasa.Les avocats et autres proches de la victime émettent un doute sur l'enquête diligentée par le ministre de la Santé Publique, Jean-Jacques Mbungani.

À en croire Me Francis Kalombo, l'un des avocats de la victime, les propos du ministre de la Santé Publique contenu dans la correspondance y relative attestent que, ce dernier dédouane ce centre médical.

Il sied de rappeler que, dans un communiqué rendu public, lundi dans la soirée, le ministre de la  Santé Publique a précisé que les enquêtes préliminaires ne lient pas directement cette disparition intervenue deux jours après au vaccin administré le 03 juillet 2021 dernier.

«La manifestation de tout autre effet secondaire après la vaccination, implique des recherches approfondies autour du cas. C'est ainsi que le ministère de la Santé Publique, hygiène et prévention est à pied d'œuvre depuis l'annonce de cet incident malheureux», note le ministre Mbungani dans ce document.

Selon lui, les conclusions du rapport final sont attendues incessamment grâce aux investigations par leurs services, le groupe d'experts composé d'éminents professeurs d'université et de spécialisation en la matière est déjà mobilisé  pour ce faire.