Dossier TENAFEP : le premier ministre s'implique pour la paie des intervenants, « il n'y a jamais eu détournement, ni tentative de détournement » !

Catégorie
Image
Le ministre de l'EPST, Tony Mwaba Kazadi
Le ministre de l'EPST, Tony Mwaba Kazadi

Par Jean-Chrysostome Luntadila

«Quelle que soit la longueur de la nuit le soleil finit toujours par se lever » dit-on dans un adage de la sagesse africaine. Le gouvernement n'a trouvé des indices sérieux pour culpabiliser son ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique qui, depuis son arrivée à la tête de ce ministère, est à la base des prouesses jamais réalisées. De l'augmentation des frais de fonctionnement des écoles, l'assainissement des moutons noirs et des écoles fictives, l'amélioration des conditions sociales des enseignants pour la meilleure prise en charge de la gratuité de l'enseignement. Parmi les décisions courageuses de Tony Mwaba, c'est la mise à la retraite des professionnels de la craie blanche de son secteur  ayant servi l'État congolais pendant plus de 50 ans. Cette réalisation a été doublée par l'annonce de la création d'une caisse nationale des retraités enseignants.

Il n'y a jamais eu détournement, ni tentative de détournement !

Tony MWABA obtient sans ambages le soutien du gouvernement pour le paiement des primes des intervenants

Il s'est tenue par vidéoconférence ce vendredi 10 septembre 2021, la 19e réunion hebdomadaire des membres du gouvernement SAMA LUKONDE KYENGE.

Présidé par Félix Tshisekedi, président de la République, le conseil des ministres de ce jour a tablé sur plusieurs dossiers parmi lesquels celui relatif au paiement des primes allouées à tous les intervenants de l'édition 2021 du Test National de Fin d'Études Primaires, TENAFEP en sigle.

Sur proposition du Ministre de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le professeur Tony MWABA KAZADI, une commission supervisée par le premier ministre sera mise en place pour l'encadrement de ladite paie qui pourrait intervenir dans les prochains jours.

Ainsi, après quelques semaines d'attente, plus de 300.000 personnes ayant travaillé pour l'organisation des épreuves du TENAFEP vont être servis, grâce au plaidoyer du ministre de tutelle, le professeur Tony MWABA.