Élections 2023 : la Belgique rassurée du travail abattu par l'équipe Kadima

Catégorie
Image
De gauche à droite, André Flahaut, ministre d'État du gouvernement fédéral belge et le président de la CENI, Denis Kadima
De gauche à droite, André Flahaut, ministre d'État du gouvernement fédéral belge et le président de la CENI, Denis Kadima

Par la Rédaction

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, s'est entretenu avec André Flahaut, ministre d'État du gouvernement fédéral belge et président honoraire de la Chambre des représentants de la 53 ème législature. André Flahaut s'est dit très satisfait de l'échange fructueux avec le patron de la centrale électorale et rassuré quant au respect du calendrier électoral.

«  Venir en mission au Congo après la visite royale, la restitution et toute une série de contacts, cela serait incomplet de ne pas rencontrer les responsables de la Ceni en l'occurrence le président, le rapporteur et le directeur du cabinet. Tout simplement pour être notamment informé et rassuré. Parce que certains doutes sur la capacité et la volonté du Congo à organiser les élections à temps comme c'est prévu devraient être levés», a confié André Flahaut qui a également suggéré une mission des responsables de la CENI auprès du Parlement belge.

Dans la même optique, ce haut dignitaire a reconnu l'expérience du personnel à la CENI.

« Je dois avouer qu'après l'échange et les multiples questions que j'ai posées, moi j'en suis rassuré. Car je vois un organisme avec une certaine expérience travaillant avec une forme de collégialité et qui envisage les différents aspects partant de la logistique jusqu'à l'accompagnement dans le processus électoral. C'était important et cela me permettra de compléter le rapport de mission et quand c'est une bonne nouvelle, il faut pouvoir le dire », a dit André Flahaut.

Et rajouter : « Je tiens beaucoup à la mise en œuvre d'un accompagnement des élections plutôt que simplement des observateurs. Et je crois qu'il est aussi important qu'il y ait également une mission d'information de la part des impôts responsables de la Ceni notamment au Parlement belge pour dire ouvertement et concrètement que la volonté est de réussir ».

Notons qu'à cet échange ont pris part également le Rapporteur de la CENI, Patricia Nseya Mulela et le directeur de cabinet Dieudonné Tshiyoyo.

Étiquettes